Agenda

Le Site-Mémorial du Camp des Milles propose aux visiteurs de nombreux activités durant toute l'année : Ateliers pédagogiques et de recherche, conférences, débats, centre de formation, activités culturelles, films, expositions temporaires...

MARC ASH// REGARDS D

10/11/2017 au 28/01/2018
MARC ASH// REGARDS D'ENSEMBLE // DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES

EXPOSITION-ÉVÉNEMENT // PRÉSENTÉE POUR LA PREMIÈRE FOIS EN FRANCE APRÈS : NEW YORK - MIAMI - TORONTO – MONTRÉAL - VENISE –MILAN –SAINT PÉTERSBOURG - MADRID – MEXICO

Aujourd’hui, à  l’heure où les mécanismes des engrenages extrémistes identitaires sont toujours actifs, cette exposition agit comme une injonction qui nous alerte et qui pousse chacun d’entre nous à faire face aux défis auxquels la démocratie est ou sera exposée, à rester vigilant !

Ouvert tous les jours de 10h à 19h

Tarif : 5 €. Combiné avec la visite du Site-Mémorial : 14,50 €. Réduit : 12,50 € (Soit la visite de l'exposition gratuite si cumulée avec l'exposition permanente du Site-mémorial accompagnée d'une visite guidée)

GENÈSE : En 2002, Marc Ash lit « Le Pianiste » de Wladyslaw Szpilman. Cette lecture le bouleverse et le plonge dans une réflexion sur la Shoah qui va le conduire à investir ce thème dans sa pratique artistique.

Après six mois de réflexion, c’est sur une nappe de restaurant que Marc Ash se lance, encouragé par ses amis, il trace les lignes de ces futures oeuvres. C’est un immense chantier qui l’attend, celui de parler de la Shoah dans une série d’oeuvres qu’il souhaite mettre à disposition du plus grand nombre.

À travers un langage non violent, il veut mobiliser, susciter une prise de conscience pour sensibiliser sur ce qu’il considère comme une cause universelle : lutter contre les processus qui peuvent conduire au pire, au génocide. C’est sa façon à lui de résister.

Ainsi, en 2002, l’exposition « Tous ensemble » voit le jour avec plus de 60 pièces. Le mot d’ordre est de présenter un travail apolitique et non violent. Il tend à montrer avec justesse, à travers chacune de ses oeuvres, les différentes étapes du processus génocidaire, de la rafle en passant par l’internement jusqu’à l’extermination.

« Soucieux d’associer éthique et esthétique », il se fixe comme objectif de surprendre les visiteurs sans pour autant les forcer à détourner leur regard. Il questionne, interpelle et transmet à travers l’art l'indicible de la Shoah.

« Alchimiste de la matière », il évoque dans chaque toile un moment particulier sans oublier d’évoquer les actes de résistances, ces actions qui ont sauvé la vie pendant la Seconde Guerre mondiale à travers sa pièce « Des roses pour les Justes ».

Avec le nouveau titre, « Regards d’ensemble, Déportations et Résistances », Marc Ash donne un nouveau tournant à cette exposition, impliquant le visiteur directement dans certaines de ces oeuvres et le sensibilisant directement à être un citoyen vigilant.

Exposition parrainée par Maître Serge Klarsfeld et Madame Beate Klarsfeld. Réalisée avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, le musée Guggenheim de New York et l’Association Mémoire du Camp d’Aix-les-Milles. 


JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE // CAMP DES MILLES

16/09/2017 au 17/09/2017
JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE // CAMP DES MILLES

THÉMATIQUE 2017 : JEUNESSE ET PATRIMOINE MÉMORIEL. 

Un lieu d’éducation à la citoyenneté unique au monde, particulièrement dédié aux jeunes, pour comprendre l’histoire et agir contre les intolérances.  

Ouverture : 10h – 19h // Entrée à tarif réduit, médiation gratuites // Gratuit pour les -25 ans.  

Départs visites guidées toutes les heures à partir de 10h30. Dernier départ de visite guidée 16h30*. 

Accès à toutes les expositions et parties du Site-mémorial 

 

> VOLET HISTORIQUE : SAVOIR

Un “Vel d’Hiv du Sud” avant même l’occupation allemande 

L’évocation de la “Montée des périls” en Europe entre 1919 et 1939 précède une présentation de l’histoire collective du camp illustrée par des destins individuels pris dans cette tourmente. Des espaces complémentaires permettent d’approfondir l’histoire de Vichy, des camps d’internement et de la Shoah, et de découvrir les œuvres d’art réalisées pendant les deux premières périodes du camp.

> VOLET MÉMORIEL : VOIR

Un parcours sur trois niveaux permet au visiteur un contact direct avec les lieux d’internement préservés 

Plusieurs points majeurs sont proposés comme les lieux où dormaient les internés, où certains se cachaient et ont pu être sauvés, ou encore des dessins et peintures laissés sur les murs par les internés, témoignages fragiles soigneusement mis au jour par des archéologues. 

> VOLET RÉFLEXIF : COMPRENDRE

 Ne rien faire, c’est laisser faire. Que ferais-je demain si...?

Ce volet, unique sur un lieu de mémoire, présente des analyses scientifiques et des expériences qui permettent de mieux comprendre comment des fonctionnements humains peuvent aboutir à des génocides... et comment mieux les prévenir ou y résister.

Films, archives sonores, dispositifs interactifs... accompagnent ainsi ce volet afin que le visiteur puisse identifier les barbaries à leurs commencements.
Le Volet Réflexif prend fin devant un “Mur des Actes justes” qui montre la variété des actes de résistance et de sauvetage possibles et la grande diversité des hommes et des femmes qui nous ressemblent et qui ont su réagir efficacement, chacun à sa manière.

> EXPOSITION NATIONALE PERMANENTE réalisée par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France sur les 11 400 enfants juifs déportés de France à Auschwitz (Documents inédits) 

> EXPOSITION « SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 ». En partenariat avec l'Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE). Conçue en 2012 à l'occasion des 100 ans de l'OSE, l'exposition retrace le parcours de dix enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale depuis leurs vies d'avant jusqu'à la cassure de la guerre, la séparation d'avec leurs parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour à une vie normale, à jamais transformée.

> EXPOSITION « COMMENT L’EXTRÉMISME VEUT TROPMPER LE PEUPLE ». Co-production : United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) Washington et la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation

ll s’agit dans cette exposition inédite de faire œuvre d’éducation, d’alerter, d’appeler à la vigilance les citoyens sur les moyens que les extrémistes emploient pour être portés au pouvoir légalement avant de mettre à bas la démocratie et de soumettre le peuple qu’ils sont censés servir.

Car ne négligeons pas que plusieurs sociétés européennes sont déjà prises en tenailles entre deux extrémismes identitaires, religieux et nationaliste qui, objectivement, s’alimentent l’un l’autre, racisme contre racisme. Pour le moment, il ne s’agit que de minorités, et la majorité modérée doit donc garder à l’esprit que tout dépend de sa mobilisation ou de sa passivité. 

> SALLE 
DES PEINTURES avec d’imposantes peintures murales réalisées par des artistes internés en 1940-1941, restaurées et accessibles au public ; dans l’ancien réfectoire des gardiens.

> CHEMIN DES DÉPORTÉS emprunté par les hommes, femmes et enfants juifs pour rejoindre les convois de déportation vers Auschwitz. Un WAGON DU SOUVENIR marque les lieux mêmes de ces départs.  

> L’ALLÉE DES JUSTES retraçant les parcours d’hommes et de femmes ayant agi en faveur des internés du Camp des Milles. L’allée converge vers un espace présentant les NOMS RETROUVÉS DES ENFANTS ET ADOLESCENTS DÉPORTÉS du Camp des Milles par le régime de Vichy.  

 

*LES VISITES GUIDÉES

> Présentation des intentions des volets Historique, Mémoriel et Réflexif, suivi d’un parcours libre.

> Parcours libre pour les autres expositions.


1942-2017 : 75 ANS DES DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

02/09/2017
1942-2017 : 75 ANS DES DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

CONVOI DU 2 SEPTEMBRE : DÉPORTATION DE 574 PERSONNES
« Ce qui était particulièrement douloureux à voir c’était le spectacle des petits enfants. Car des ordres stricts furent donnés en dernière heure tels qu’au-dessus de 2 ans, tous devaient obligatoirement partir avec leurs parents…
Des enfants tout petits, trébuchant de fatigue dans la nuit et dans le froid, pleurant de faim… de pauvres petits bonshommes de 5 ou 6 ans essayant de porter vaillamment un baluchon à leur taille, puis tombant de sommeil et roulant par terre, eux et leurs paquets - tout grelottant sous la rosée de nuit ; de jeunes pères et mères pleurant silencieusement et longuement dans la constatation de leur impuissance devant la souffrance de leurs enfants ; puis l’ordre de départ fut donné pour quitter la cour et partir au train. »
PASTEUR HENRI MANEN - “Juste parmi les Nations”, devant le convoi du 2 septembre 1942


75 ANS - DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

23/08/2017
75 ANS - DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

CONVOI DU 23 AOUT : 134 PERSONNES

 «L’angoisse est à son paroxysme. Séparations atroces. Autour de moi des policiers sont blêmes. L’un d’eux me dire le lendemain : « J’ai été dans la coloniale. J’ai été en Chine. J’ai vu des massacres, la guerre, les famines. Je n’ai rien vu d’aussi horrible que cela.»

PASTEUR HENRI MANEN “Juste parmi les Nations”, devant le convoi du 2 septembre 1942


75 ANS - DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

13/08/2017
75 ANS - DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

CONVOI DU 13 AOUT : 538 PERSONNES
«Ce qui se passe ici, n’est encore jamais arrivé dans l’histoire du monde (…). Enfants, femmes et hommes emprisonnés ensemble, et tous les dix mètres un gendarme armé. Les scènes déchirantes qui se sont déjà déroulées, c’est cruel, et ce sera pire quand les transports vont commencer.»
KARL-HEINZ REINSBERG
Dernière lettre avant sa déportation depuis les Milles.


1942-2017 : 75 ANS DES DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES  AU CAMP DES MILLES

11/08/2017
1942-2017 : 75 ANS DES DÉPORTATIONS ET RÉSISTANCES AU CAMP DES MILLES

11 AOUT, DÉPORTATION DE 262 PERSONNES

La troisième période de l’histoire du Camp des Milles correspond aux mois d’août et septembre 1942 qui voient la déportation vers Auschwitz via Drancy ou Rivesaltes de plus de 2 000 hommes, femmes et enfants juifs.
Le régime collaborateur de Vichy a accepté de livrer 10 000 Juifs de la zone dite “libre” à l’Allemagne. Au début du mois de juillet 1942, il propose d’inclure les enfants âgés de moins de seize ans dans les déportations.
Le 3 août, le Camp des Milles est bouclé. Femmes et enfants juifs de la région sont orientés vers les Milles pour rejoindre les autres internés avant d’être déportés. Ne sont pas épargnés les Juifs réfugiés politiques ou étrangers ayant servi dans l’armée française. Et une centaine d’enfants sont ainsi déportés à partir de l’âge d’un an. Au total, cinq convois sont constitués. 
En réaction, des hommes et femmes courageux aident les internés et les déportés. Certains se sont vu décerner le titre de « Justes parmi les Nations » par le Mémorial Yad Vashem à Jérusalem. 
Tous ces événements surviennent avant même l’occupation allemande de la zone Sud où se trouve le Camp des Milles.

• CONVOI DU 11 AOUT : 262 PERSONNES
« Lundi 10 Août : journée terrible... quels gestes des pauvres pères qui, avant la déportation définitive, caressent le visage d'un fils ou d'une fille, comme pour en conserver l'empreinte au bout des doigts ! Des mères hurlent de désespoir et personne ne peut retenir ses larmes... certaines femmes conservent une remarquable distinction...
Les wagons, noirs comme des corbillards, attendent sur la voie de garage. Encadrés par des gardes en armes, des humains qui n'ont commis aucun crime, parce qu'ils sont juifs, sont livrés par mon pays qui leur avait promis asile à ceux qui seront leurs bourreaux. »
RAYMOND RAOUL LAMBERT, Directeur Général de l'UGIF
Mort en déportation avec sa femme et ses quatre enfants. Témoignage extrait de ses carnets.


GVUL (Frontière) Concert de piano dans le cadre de l

26/07/2017
GVUL (Frontière) Concert de piano dans le cadre de l'Université d'été de l'université Victoria (Canada)

Thème de l’université d’été : les récits de la mémoire, des migrations et de la xénophobie.

L’œuvre Gvul (Frontière) pour piano amplifié et électronique a pour thème les questions complexes des migrations, de la mémoire collective et de l’histoire à travers une analogie musicale. La composition a été écrite spécialement pour une performance au Site-mémorial du Camp des Milles. La pièce introduit le piano comme une ruine architecturale, un objet chargé d’un poids historique ainsi que comme une expérience, où le son du piano, de par sa résonance et ses vastes possibilités harmoniques, permet de faire émerger des souvenirs du passé et de créer de nouvelles réalités sonores. 

Cette œuvre unique a été écrite pour et interprétée par Ermis Theodorakis et Dániel Péter Biró


DIMANCHE 16 JUILLET 2017 -  9H30

16/07/2017
DIMANCHE 16 JUILLET 2017 - 9H30

JOURNÉE NATIONALE À LA MÉMOIRE DES VICTIMES DES CRIMES RACISTES ET ANTISÉMITES DE L'ÉTAT FRANÇAIS ET EN HOMMAGE AUX « JUSTES » DE FRANCE

CÉREMONIE DE COMMÉMORATION DANS LE CADRE DES 75 ANS DES DÉPORTATIONS ET DES RESISTANCES AU CAMP DES MILLES

Cette commémoration est fixée au 16 juillet, date de la "rafle du Vel d'Hiv" de 1942 dont la plupart des victimes ont été assassinées dès leur arrivée au Camp d’Auschwitz. Ce camp d'extermination fut aussi la destination finale d’environ 2 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés entre août et septembre 1942 du Camp des Milles, alors en zone non occupée, par le régime de Vichy.

Cette Journée rend aussi hommage aux « Justes de France » et à tous ceux qui ont su réagir courageusement à cette barbarie au nom des valeurs de tolérance et d’humanité. Cela fait 75 ans cette année qu’ont eu lieu les déportations et celles en particulier de ce « Vel d’hiv’ » du Sud que fut le Camp des Milles, souvenons-nous de notre passé pour ne pas laisser faire à nouveau ce que d’autres ont vécu.

Cérémonie organisée à l’invitation de : Serge GOUTEYRON, Sous-Préfet de l’arrondissement d’Aix-en-Provence, Maryse JOISSAINS MASINI Maire d’Aix-en-Provence, Président du conseil de territoire du Pays d’Aix, Vice-président de la métropole Aix-Marseille-Provence, Gérard DELOCHE Conseiller municipal Délégué aux Affaires Militaires, Anciens Combattants, Victimes de Guerre, Gilles DONATINI, Adjoint de quartier Délégué aux Relations avec les habitants, suivi et développement du quartier Les Milles, le conseil municipal, la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, l’Association du Wagon-Souvenir et du Site-mémorial des Milles et la Communauté Juive d’Aix-en-Provence.


CONCERT DU FESTIVAL D

09/07/2017
CONCERT DU FESTIVAL D'AIX-EN-PROVENCE 2017 AU CAMP DES MILLES /// 9 JUILLET // 18H

Le Quatuor Béla choisit de redonner vie à trois compositeurs juifs ayant subi tour à tour la persécution puis l’oubli et rassemble leurs œuvres phares empreintes de l’ironique suavité des années folles berlinoises et du mystère de l’entre deux- guerres. 

S’ajoute à cela une co-commande du Festival d’Aix et du Quatuor Béla passée au compositeur Robert Pascal et en hommage à l’hymne du Camp des Milles, Site-mémorial où tant d’artistes ont été déportés.

Programme et réservations sur http://festival-aix.com/fr/evenement/quatuor-bela


10ÈME SALON DU LIVRE DE L

21/05/2017
10ÈME SALON DU LIVRE DE L'ANTIRACISME ET DE LA DIVERSITÉ

DIMANCHE 21 MAI 2017 : 14H30 - 19H00 - MAIRIE DU 5EME - PARIS
En présence d’Alain Chouraqui
- Auteur de « POUR RÉSISTER ... à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme » (Ed.Cherche midi) - Prix Seligmann 2016 contre le racisme, l’injustice et l’intolérance
- Directeur de recherche émérite au CNRS
- Président de la Fondation du Camp des Milles- Mémoire et Éducation


SEMAINE DE LA DIVERSITÉ CULTURELLE

15/05/2017 au 21/05/2017
SEMAINE DE LA DIVERSITÉ CULTURELLE

Le Site-mémorial du Camp des Milles poursuit ses actions afin de promouvoir le vivre-ensemble et de renforcer la vigilance et la responsabilité de chacun face aux racismes, à l’antisémitisme et aux extrémismes identitaires.

Ainsi, du lundi 15 au dimanche 21 mai 2017, sera organisée une « Semaine de la diversité Culturelle », dans le cadre de la Journée Mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, proclamée par l’ONU (dimanche 21 mai).

Entrée à tarif réduit – Audioguide gratuit - Accès à toutes les expositions et parties du Site-mémorial 

> VOLET HISTORIQUE : SAVOIR

Un “Vel d’Hiv du Sud” avant même l’occupation allemande

L’évocation de la “Montée des périls” en Europe entre 1919 et 1939 précède une présentation de l’histoire collective du camp illustrée par des destins individuels pris dans cette tourmente. Des espaces complémentaires permettent d’approfondir l’histoire de Vichy, des camps d’internement et de la Shoah, et de découvrir les œuvres d’art réalisées pendant les deux premières périodes du camp.

> VOLET MEMORIEL : VOIR

Un parcours sur trois niveaux permet au visiteur un contact direct avec les lieux d’internement préservés

Plusieurs points majeurs sont proposés comme les lieux où dormaient les internés, où certains se cachaient et ont pu être sauvés, ou encore des dessins et peintures laissés sur les murs par les internés, témoignages fragiles soigneusement mis au jour par des archéologues. 

> VOLET REFLEXIF : COMPRENDRE

 Ne rien faire, c’est laisser faire. Que ferais-je demain si...?

Ce volet, unique sur un lieu de mémoire, présente des analyses scientifiques et des expériences qui permettent de mieux comprendre comment des fonctionnements humains peuvent aboutir à des génocides... et comment mieux les prévenir ou y résister.

Films, archives sonores, dispositifs interactifs... accompagnent ainsi ce volet afin que le visiteur puisse identifier les barbaries à leurs commencements.
Le Volet Réflexif prend fin devant un “Mur des Actes justes” qui montre la variété des actes de résistance et de sauvetage possibles et la grande diversité des hommes et des femmes qui nous ressemblent et qui ont su réagir efficacement, chacun à sa manière. 

> EXPOSITION NATIONALE PERMANENTE réalisée par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France sur les 11 400 enfants juifs déportés de France à Auschwitz (Documents inédits)

> EXPOSITION « SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 ». En partenariat avec l'Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE). Conçue en 2012 à l'occasion des 100 ans de l'OSE, l'exposition retrace le parcours de dix enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale depuis leurs vies d'avant jusqu'à la cassure de la guerre, la séparation d'avec leurs parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour à une vie normale, à jamais transformée.

> EXPOSITION TEMPORAIRE : COMMENT L'EXTRÉMISME VEUT TROMPER LE PEUPLE

L'EXEMPLE DE LA PROPAGANDE NAZIE ET VICHYSTE

Co-production : United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) Washington et la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation

> SALLE 
DES PEINTURES avec d’imposantes peintures murales réalisées par des artistes internés en 1940-1941, restaurées et accessibles au public ; dans l’ancien réfectoire des gardiens. 

> CHEMIN DES DÉPORTÉS emprunté par les hommes, femmes et enfants juifs pour rejoindre les convois de déportation vers Auschwitz. Un WAGON DU SOUVENIR marque les lieux mêmes de ces départs.  


LE SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES PART À LA RENCONTRE DES CITOYENS  AVEC UN « BUS D

01/04/2017
LE SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES PART À LA RENCONTRE DES CITOYENS AVEC UN « BUS D'ALERTE RÉPUBLICAINE ET DÉMOCRATIQUE »

Le Site-mémorial du Camp des Milles développe ses actions destinées à  renforcer la vigilance et la responsabilité des citoyens face aux extrémismes identitaires, religieux, nationalistes et politiques qui montrent aujourd'hui comme hier leur potentiel de barbarie criminelle.

Dans le cadre de sa nouvelle campagne « Fais le pour toi. Résiste ! », le Site-mémorial du Camp des Milles organise plusieurs actions citoyennes de débats, de culture, de recherche et de formation.

Il prolonge celles-ci "hors les murs" en allant à la rencontre des citoyens avec un « Bus d'Alerte Républicaine et Démocratique » (BARD). 

L'objectif est de partager largement quelques leçons essentielles de vigilance tirées de l'Histoire et de promouvoir les valeurs de la République face  aux intolérances.

L’opération a été lancée à l’occasion de l’ouverture au camp des Milles  d’une exposition temporaire sur les propagandes nazie et vichyste (Comment l’extrémisme veut tromper le peuple),  en partenariat avec l’USHMM de Washington. 

> Le parcours du Bus d'Alerte Républicaine et Démocratique en images à découvrir en images sur notre page Facebook https://www.facebook.com/www.campdesmilles.org/


CONFÉRENCE - DÉBAT : « LES FEMMES FACE AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES »

31/03/2017
CONFÉRENCE - DÉBAT : « LES FEMMES FACE AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES »

14H00-16H30 : INTERVENANTES

Sandrine Treiner  (Directrice de France Culture)

Nadia Remadna (La Brigade des mères) 

Marie-Laure Sauty de Chalon (PDG aufeminin.com)

Jeanne Uwimbabazi (Rescapée du génocide des Tutsis au Rwanda)

Khadja Nin (Chanteuse burundaise, lanceuse d’alerte

 

 

Merci de confirmer votre présence au plus tard
 le mercredi 29 mars à culture@campdesmilles.org

DANS LE CADRE: DES JOURNÉES ANNUELLES « FEMMES DEBOUT, FEMMES EN RÉSISTANCE » DU SITE-MEMORIAL DU CAMP DES MILLES ET DU FORUM « POUR RÉSISTER AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES ». EN PARTENARIAT AVEC LE MONDE.


 FORUM : POUR RÉSISTER AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES. EN PARTENARIAT AVEC LE MONDE

30/03/2017
FORUM : POUR RÉSISTER AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES. EN PARTENARIAT AVEC LE MONDE

> JEUDI 30 MARS

14H00-16H30 : Conférence - Débat « Vichy aujourd’hui. Quelles leçons, quels échos d’un extrémisme au pouvoir ? »

Philippe Joutard - (Historien, ancien Recteur)

Robert Mencherini - (Historien)

Steven Luckert - (Commissaire de l’exposition « L’Etat trompeur – Le pouvoir de la propagande nazie » - United States Holocaust Memorial Museum- USHMM)

Alain Chouraqui - (Directeur de Recherche émérite au CNRS // Président de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation // Responsable de la Chaire UNESCO « Éducation à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires » // Prix Seligmann 2016 contre le racisme, l’injustice et l’intolérance )

> Animée par Antoine Flandrin, journaliste au quotidien Le Monde

Merci de confirmer votre présence au plus tard
 le vendredi 24 mars à

chloe.debord@campdesmilles.org

 

19H00 : Vernissage de l’exposition « Comment l’extrémisme veut tromper le peuple - L’exemple de la propagande nazie. » En partenariat avec le United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) de Washington

 Merci de confirmer votre présence au plus tard
 le vendredi 24 mars à severine.cantini@campdesmilles.org

 

 


EN CE MOMENT... COMMENT L

30/03/2017 au 17/09/2017
EN CE MOMENT... COMMENT L'EXTRÉMISME VEUT TROMPER LE PEUPLE - L'EXEMPLE DE LA PROPAGANDE NAZIE ET VICHYSTE

EXPOSITION-EVENEMENT : 30 MARS-17 SEPTEMBRE 2017

Co-production : United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) Washington et la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation

Ouvert tous les jours de 10h à 19h

Tarif : 5 €. Combiné avec la visite du Site-Mémorial : 14,50 €. Réduit : 12,50 € (Soit la visite de l'exposition gratuite si cumulée avec l'exposition permanente du Site-Mémorial accompagnée d'une visite guidée)

 

En accueillant cette très belle et nécessaire exposition de l’USHMM sur le cas de la propagande nazie, la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation, comme son nom l’indique, n’a pas seulement pour ambition de faire œuvre de mémoire et de présenter aux visiteurs le contexte, les méthodes et les conséquences d’un des vecteurs qui a mené à la pire des tragédies du XXème siècle.

Il s’agit aussi de faire œuvre d’éducation, d’alerter, d’appeler à la vigilance les citoyens sur les moyens que les extrémistes emploient pour être portés au pouvoir légalement avant de mettre à bas la démocratie et de soumettre le peuple qu’ils sont censés servir.

Dans l’entre-deux-guerres, la quasi-totalité de l’Europe a basculé dans l’autoritarisme ou le totalitarisme, Russie, Italie, Allemagne, Espagne..., avant de toucher la France, après la défaite de 1940, avec « l’Etat français » de Vichy, collaborateur des nazis. Tous ces régimes ont largement utilisé la propagande pour conquérir puis exercer le pouvoir.

Le IIIème Reich, au cœur d’une des nations les plus civilisées de son temps, représente probablement l’acmé dans «l’art de gagner les âmes», par la simplification abusive, le mensonge et la manipulation. Le régime autoritaire de Vichy met lui aussi en place un système de propagande élaboré. Un focus complètement conçu et réalisé par la Fondation du Camp des Milles vous est proposé dans le cadre de cette exposition.

Bien sûr, les conditions historiques dans lesquelles ces propagandes ont prospéré jusqu’à emporter tout un peuple, sont particulières et ont peu de chances de se reproduire à l’identique. Mais nombre d’éléments semblent ressurgir actuellement.

Nous renvoyons pour cela à l’analyse développée dans le Volet Réflexif de notre parcours muséographique qui décrit le processus qui peut mener au crime de masse et qui semble s’être enclenché en France comme en Europe. Il explique, entre autres, comment les extrémismes, les racismes et l’antisémitisme sont les moteurs des engrenages qui peuvent conduire à des horreurs dont l’humanité a fait l’expérience.

Et le visage de l’extrémisme ne porte pas toujours forcément des moustaches...

À travers cette exposition, c’est la capacité des extrémistes à faire croire à leur démagogie qui est mise en lumière.
 Une stratégie pourtant simple à décrypter. Elle se résume en un paradoxe que doivent résoudre ceux qui portent ces ambitions radicales : comment accéder au pouvoir démocratiquement pour mettre à bas la démocratie ? Il n’y a qu’une réponse à cela : le mensonge. Ceux qui empruntent la voie des élections sont donc condamnés à la dissimulation: ils avancent masqués. Et c’est tout le défi opposé aux démocrates.

Il convient alors de lutter contre les mensonges, les simplifications, les généralisations abusives, les vérités assénées avant que la violence ne soit installée au pouvoir. La propagation « d’idées fausses et d’errements intellectuels est le coup de force rhétorique qui a toujours ouvert la voie aux coups de force physique ». Ce qui nous menace aujourd’hui, c’est ce que Gérald Bronner appelle « la démocratie des crédules ».

L’enjeu est énorme, comme l’écrit Alain Chouraqui, car le sang des innocents a trop souvent appelé le sang d’autres innocents. Et c’est aujourd’hui l’honneur de notre culture, de nos concitoyens et de nos institutions que de ne pas alimenter un tel engrenage de violences et de développer une résilience nécessaire pour freiner celui-ci. Nous commençons à comprendre ce que l’histoire nous apprend: les extrémismes identitaires doivent être combattus avec force et le plus tôt possible car ils peuvent conduire, par généralisations abusives et par amalgames démagogiques, à des affrontements collectifs, à l’exclusion mentale, sociale, institutionnelle de populations entières. C’est ainsi que surviennent les crimes de masse, les génocides.

Ne négligeons pas que plusieurs sociétés européennes sont déjà prises en tenailles entre deux extrémismes identitaires, religieux et nationaliste qui, objectivement, s’alimentent l’un l’autre, racisme contre racisme. Pour le moment, il ne s’agit que de minorités, et la majorité modérée doit donc garder à l’esprit que tout dépend de sa mobilisation ou de sa passivité.

Comme l’annonce le commissaire américain de l’exposition originelle :
« En parcourant cette exposition, considérez ce qu’est la propagande, ce qui fait que des individus y sont vulnérables, et ce que sont les responsabilités de ses instigateurs comme du public dans ses conséquences ». 


MERCREDI 22 MARS ET JEUDI 23 MARS 2017 JOURNÉES POUR LES ÉTUDIANTS   THÉMATIQUE : « POUR RÉSISTER : LA DÉMOCRATIE FACE AUX EXTRÉMISMES »

22/03/2017 au 23/03/2017
MERCREDI 22 MARS ET JEUDI 23 MARS 2017 JOURNÉES POUR LES ÉTUDIANTS THÉMATIQUE : « POUR RÉSISTER : LA DÉMOCRATIE FACE AUX EXTRÉMISMES »

Visites et conférence-débat

La ville d'Aix-en-Provence met en place deux journées ouvertes aux étudiants au Site-mémorial du Camp des Milles, le mercredi 22 mars 2017 après-midi et le 23 mars au matin, suivi d'une conférence –débat le jeudi 23 mars 2017 après-midi sur le thème : « Pour résister : la démocratie face aux extrémismes »

Les étudiants sont invités à s'inscrire aux visites guidées gratuites et à la conférence - débat (il est obligatoire de faire une visite pour assister à la conférence- débat)

* Les visites guidées du Site-mémorial du Camp des Milles auront lieu le :

- Mercredi 22 mars 2017 après-midi (14h et 16h)

- Jeudi 23 mars 2017 matin (9h)

* Le Jeudi 23 mars 2017 à 14 h, une conférence /débat avec : 

Alain Chouraqui 

Président de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Éducation

Directeur de recherche émérite au CNRS

Prix Seligmann contre le racisme, l'injustice et l'intolérance

Rostane Medhi

Directeur de l'Institut d'Études Politiques d'Aix-en-Provence

Michel Wieviorka

Sociologue

Conférence-débat animé par Elsa Charbit, journaliste.

POUR S'INSCRIRE : CLIQUEZ ICI


SPECTACLE VIVANT : N° 187

22/03/2017 au 24/03/2017
SPECTACLE VIVANT : N° 187

Une adaptation libre et pluridisciplinaire du Diable en France de Lion Feuchtwanger, écrivain interné au Camp des Milles /// Théâtre - Vidéo - Rap – Slam - Danses Contemporaine. 

« Nous sommes dans un futur, proche ou lointain. Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins.

La haine de l’Autre, le racisme, l’antisémitisme. La déshumanisation des êtres. L’élimination par la sélection. La création et l’exploitation des superflus.

 L’Homme doit être vidé de son humanité pour en faire une superfluité efficiente, une individualité sans identité, indéfinie, utile et nécessaire à la production et à la consommation. Le Camp des Milles, devenu lieu de mémoire, est ré-ouvert et affecté à l’internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des “inutiles”, des “malades” et des “déviants”.

 S’y retrouvent des artistes libres penseurs d’origines et d’horizons divers. Comme d’autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l’art comme outil de résistance et d’humanité.

Comme le firent avant eux les “internés” de 1940, victimes de l’indolence administrative, du “je-m’en-foutisme”, du Diable en France.»

Dates de représentations :

Mercredi 22 mars –

14h30 : Scolaires

19h30 : Tous publics

Vendredi 24 mars –

14h30 : Scolaires

19h30 : Tous publics

Tarif : 5 €

Réservation conseillée : cultures@cscjeanpaulcoste.com

 À PROPOS DU SPECTACLE : 

Yan Gilg, metteur en scène, Cie Mémoires Vives :

Spectacle en partenariat avec le Centre socio-culturel Jean-Paul Coste et la Compagnie Mémoires Vives.


20/03/2017 AU 26/03/2017 L

20/03/2017 au 26/03/2017
20/03/2017 AU 26/03/2017 L'ÉDUCATION FACE AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES ; LA SEMAINE DU CITOYEN

Le Site-mémorial du Camp des Milles poursuit ses actions afin de renforcer la vigilance et la responsabilité de chacun face aux racismes, à l’antisémitisme et aux extrémismes identitaires.

Ainsi, du lundi  20 au dimanche 26 mars 2017, sera organisée, dans le cadre de la semaine contre le racisme et l’antisémitisme du ministère de l’Éducation Nationale, une « Semaine du Citoyen » autour de la thématique : L’éducation face aux extrémismes identitaires.»

Outre la visite de nombreux établissements scolaires, plusieurs évènements, destinés à tous les publics, sont prévus dans le cadre de cette semaine hautement symbolique, qui se conclura, dimanche 26 par l’ouverture gratuite du Site-mémorial au public.

(Ouverture : 10h – 18h // Entrée et médiation gratuites (Présentation des volets Historique, Mémoriel et Réflexif, suivie d’un parcours libre).
Départs de visites guidées toutes les heures à partir de 10h30. Dernier départ : 16h30. Accès libre aux expositions et espaces du Site-mémorial.)


 18H30 // CRÉER POUR RÉSISTER « LÉO MARCHUTZ, LA PÉDAGOGIE DU REGARD »

30/01/2017
18H30 // CRÉER POUR RÉSISTER « LÉO MARCHUTZ, LA PÉDAGOGIE DU REGARD »

PAR ANGELIKA GAUSMANN

Chercheuse dans le domaine de la sociologie de l'art

Membre du Conseil Scientifique de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation

Entrée gratuite sur réservation (vendredi 27 janvier au plus tard) : culture@campdesmilles.org

SUJET

Grâce à des entretiens menés auprès de l’artiste et à son travail de thèse, Angelika Gausmann présentera une intervention sur le thème « Léo Marchutz : une pédagogie du regard ». Elle abordera également comment aujourd’hui elle utilise cette approche auprès de ses élèves à travers les thématiques de l’abstraction des paysages et des personnages.

A PROPOS D’ANGELIKA GAUSMANN :

Chercheuse dans le domaine de la sociologie de l'art, Angelika Gausmann a soutenu une thèse au sujet des artistes allemands internés au Camp des Milles entre 1939 et 1942, publiée en allemand en 1997. Elle a activement participé à l’interprétation des œuvres et notamment des peintures murales retrouvées au sein du Site-mémorial.

Actuellement enseignante à Padeborn (Allemagne), elle est membre du Conseil scientifique de la Fondation du Camp des Milles-  Mémoire et Education.

Conférence dans le cadre de l’exposition en cours au Site-mémorial du Camp des Milles :

LÉO MARCHUTZ , PEINTRE ET LITHOGRAPHE - PÉRIODE DE 1918 À 1949

L’ALLEMAGNE • CÉZANNE • L’EXIL • L’INTERNEMENT AU CAMP DES MILLES 


Cérémonie régionale - Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

27/01/2017
Cérémonie régionale - Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

Cette cérémonie, instaurée par l'Assemblée générale des Nations Unies, aura lieu à 11h au Wagon du Souvenir, Chemin des Déportés, Les Milles. 

Cette Journée internationale traduit  la reconnaissance du caractère universel des leçons de la Shoah, afin de comprendre et de prévenir les engrenages extrémistes, antisémites et xénophobes qui ont conduit à cette terrible tragédie.  Elle revêt une importance particulière en cette année décisive pour notre pays confronté à des crispations identitaires – religieuses, nationalistes ou politiques – dangereuses pour les valeurs de la République.


SPECTACLE VIVANT : N° 187

07/12/2016
SPECTACLE VIVANT : N° 187

MERCREDI 07 DÉCEMBRE // 19H30

Une adaptation libre et pluridisciplinaire du Diable en France de Lion Feuchtwanger, écrivain interné au Camp des Milles /// Théâtre - Vidéo - Rap – Slam - Danses Contemporaines

« Nous sommes dans un futur, proche ou lointain. Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins.

La haine de l’Autre, le racisme, l’antisémitisme. La déshumanisation des êtres. L’élimination par la sélection. La création et l’exploitation des superflus.

 L’Homme doit être vidé de son humanité pour en faire une superfluité efficiente, une individualité sans identité, indéfinie, utile et nécessaire à la production et à la consommation. Le Camp des Milles, devenu lieu de mémoire, est ré-ouvert et affecté à l’internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des “inutiles”, des “malades” et des “déviants”.

 S’y retrouvent des artistes libres penseurs d’origines et d’horizons divers. Comme d’autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l’art comme outil de résistance et d’humanité.

Comme le firent avant eux les “internés” de 1940, victimes de l’indolence administrative, du “je-m’en-foutisme”, du Diable en France.»

Tarif : 5 € - Billets en vente sur place

 Réservation conseillée : cultures@cscjeanpaulcoste.com

À PROPOS DU SPECTACLE : 

Yan Gilg, metteur en scène, Cie Mémoires Vives :

Spectacle en partenariat avec le Centre socio-culturel Jean-Paul Coste et la Compagnie Mémoires Vives.


L

05/12/2016 au 11/12/2016
L'ÉDUCATION FACE AUX EXTRÉMISMES IDENTITAIRES ; LA SEMAINE DU CITOYEN

Le Site-mémorial du Camp des Milles poursuit ses actions afin de renforcer la vigilance et la responsabilité de chacun face aux racismes, à l’antisémitisme et aux extrémismes identitaires.

Ainsi, du lundi 5 au dimanche 11 décembre 2016, sera organisée une « Semaine du Citoyen » autour de la thématique : L’éducation face aux extrémismes identitaires. »

Outre la visite de nombreux établissements scolaires, plusieurs évènements, destinés à tous les publics, sont prévus dans le cadre de cette semaine hautement symbolique.

 

> LUNDI 05 DÉCEMBRE 

Commémoration de la mort de Nelson Mandela : projection d’un documentaire retraçant sa vie, suivie d’échanges avec des jeunes sur la résistance face aux racismes et aux extrémismes.

 

> MARDI 06 DÉCEMBRE

- Formations, visite de scolaires et de jeunes en réinsertion.

- Spectacle N°187 : (19h30) en partenariat avec la Compagne Mémoires Vives et le Centre Socio - Culturel Jean–Paul Coste. Une adaptation libre et pluridisciplinaire du Diable en France de Lion Feutchwanger, écrivain interné au Camp des Milles.

À propos du spectacle : « Nous sommes dans un futur, proche ou lointain. Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par la montée des extrémismes identitaires, des racismes, de l’antisémitisme et de la xénophobie. (...) Le Camp des Milles, est ré- ouvert et affecté à l’internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des “inutiles”, des “malades” et des “déviants”. S’y retrouvent des artistes libres penseurs d’origines et d’horizons divers. Comme d’autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l’art comme outil de résistance et d’humanité. Comme le firent avant eux les “internés” de 1940, victimes de l’indolence administrative, du “je-m’en-foutisme”, du Diable en France. » Yan Gilg, metteur en scène.

> MERCREDI 07 DÉCEMBRE

- Visites de scolaires, de jeunes et de syndicalistes.

- Spectacle N°187 : représentation destinée aux centres sociaux dans l’après-midi (14h30) et à tous les publics le soir (19h30).

 

> JEUDI 08 DÉCEMBRE

Visite interactive de plus de 300 scolaires à l’invitation de la Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse, partenaire historique de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation.

 

> VENDREDI 09 DÉCEMBRE 

JOURNÉE DU LABEL CITOYEN : PRÉSENTATION DES PROJETS LABELLISÉS AU TITRE DE L’ANNÉE 2016,

EN PRÉSENCE DE MADAME HÉLÈNE GEOFFROY, SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUPRÈS DU MINISTRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS, CHARGÉE DE LA VILLE ET DE MONSIEUR GILLES CLAVREUL, DÉLÉGUÉ INTERMINISTÉRIEL À LA LUTTE CONTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME (DILCRA).

Face aux crispations identitaires, les professionnels de l’éducation formelle ou informelle, les acteurs associatifs et les collectivités sont amenés à lutter contre les stéréotypes, les préjugés, les discriminations ethniques ou religieuses. La Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation, avec l’appui de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (DILCRA), du Défenseur des Droits, ainsi que de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, a choisi de soutenir la mobilisation citoyenne de ces professionnels engagés pour les valeurs de la République, qu’ils soient dans des structures publiques ou privées, en leur proposant un dispositif de formation et d’accompagnement, intitulé « dispositif de labellisation citoyenne ».

 Ce dispositif est mis en place dans le cadre de la Chaire UNESCO « Education à la citoyenneté, sciences de l’Homme et convergence des mémoires » obtenue conjointement par la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation et Aix-Marseille Université.

SIGNATURE D’UNE CONVENTION NATIONALE DE PARTENARIAT ENTRE LE SECRÉTARIAT D’ÉTAT EN CHARGE DE LA VILLE ET LA FONDATION DU CAMP DES MILLES – MÉMOIRE ET ÉDUCATION
Visite de plus de 400 jeunes dans le cadre de la politique de la ville d’Apt.

 

> SAMEDI 10 DÉCEMBRE 

JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME

Table ronde regroupant de jeunes universitaires, sur « La prévention des crimes de masse » co-organisée par l’Institut d’Études Humanitaires Internationales d’Aix-Marseille Université, en partenariat avec le réseau NOHA et la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation.

 

> DIMANCHE 11 DÉCEMBRE 2016

 OUVERTURE GRATUITE EXCEPTIONNELLE DU SITE AU PUBLIC

Ouverture : 10h – 18h // Entrée et médiation gratuites (Présentation des volets Historique, Mémoriel et Réflexif, suivie d’un parcours libre).
Départs de visites guidées toutes les heures à partir de 10h30. Dernier départ : 16h30. Accès libre aux expositions et espaces du Site-mémorial.


EXPOSITION - ÉVÉNEMENT : LÉO MARCHUTZ - DE NUREMBERG À AIX-EN-PROVENCE

01/12/2016 au 05/02/2017
EXPOSITION - ÉVÉNEMENT : LÉO MARCHUTZ - DE NUREMBERG À AIX-EN-PROVENCE

CRÉER POUR RÉSISTER // LÉO MARCHUTZ - PEINTRE ET LITHOGRAPHE _ PÉRIODE DE 1918 À 1949

DE NUREMBERG À AIX-EN-PROVENCE // • L’ALLEMAGNE • CÉZANNE • L’EXIL
• L’INTERNEMENT AU CAMP DES MILLES

Sous le libellé « Créer pour résister », une exposition des oeuvres du peintre et lithographe Léo Marchutz (1903–1976) se tiendra au Site-mémorial du Camp des Milles du 1er décembre 2016 au 5 février 2017. Entrée gratuite.

Le vernissage de l'exposition aura lieu le lundi 12 décembre 2016 à 18h30.

Complémentaire des expositions aixoises de 2013, cette exposition, sous le libellé général « De Nuremberg à Aix-en-Provence », présentera les œuvres réalisées par l’artiste entre 1918 et 1949.

Toutes les œuvres de la période dite allemande (1918-1931), lorsque Léo Marchutz vivait entre Nuremberg et Berlin, ont été récupérées au fil des années grâce à la famille à Los Angeles, qui les avaient emportées lors de leur émigration aux Etats-Unis. Beaucoup d’oeuvres ont disparues, voire ont été détruites.

Première exposition personnelle en 1921 chez Karl-Ernst Osthaus, galeriste et collectionneur à Berlin, fondateur du musée Folkwang à Essen. Découvre l’œuvre de Paul Cézanne lors de la grande exposition organisée en 1921 par Paul Cassirer à Berlin.

Premiers voyages en Italie et en France.

Passionné par Paul Cézanne, l’homme et l’œuvre, Léo Marchutz s’installe à partir de 1931 à Châteaunoir près d’Aix-en-Provence, sur les traces de son mentor. Il participe activement, au côté des historiens d’art Lionello Venturi, John Rewald et Fritz Novotny, au premier travail de recherche des motifs cézanniens, qui vont conduire à la rédaction d’articles sur le sujet, qui fondent l’ensemble de la recherche ultérieure. Il collabore ainsi indirectement à la rédactions des thèses d’université qu’aussi bien John Rewald que Fritz Novotny vont publier respectivement en 1936 à Paris et 1938 à Vienne.

Découvrant alors la lumière du Midi, il s’adonne au dessin et à la peinture à l’huile, notamment des rues d’Aix et de la campagne aixoise. La montagne Sainte Victoire devient un de ses motifs préférés, qu’il ne cessera d’exploiter tout au long de sa vie.

Issu d’une famille juive d’industriels de Nuremberg - son père, Carl, était le fondateur en 1886 de la première usine de bicyclettes « Hercules » à Nuremberg - les relations avec son pays d’origine deviennent de plus en plus difficiles et pour subsister en France, il se voit contraint, dès le milieu des années trente, de créer un élevage de volailles. L’usine de bicyclettes « Hercules » est spoliée par les nazis et toute la famille vivant en Allemagne se voit contrainte à l’émigration.

N’ayant pu être déchu de la nationalité allemande comme il le souhaitait, le 5 septembre 1939 il doit se rendre pour internement au Camp des Milles. Il s’engage ensuite comme « prestataire », c’est à dire travailleur étranger portant l’uniforme de l’armée française, et rejoint en mai 1940 une compagnie de prestataires du côté du Mans. Vu la débâcle, il n’ira pas plus loin que Saint Sauveur près de Bellac. Entre temps sa fille Anna est née et son élevage est déclaré d’intérêt national : il est alors libéré, retourne au Châteaunoir, où il est contraint pendant quatre ans de se cacher, dormant tantôt dans le poulailler tantôt dans les grottes qui surplombent son lieu de résidence. Plusieurs fois, la police vint le chercher mais ne put le trouver.

Dès la fin de la guerre, Léo Marchutz reprend son œuvre de création : il met au point une technique lithographique personnelle et travaille activement à la réalisation de son œuvre centrale, l’Evangile selon Saint Luc, qui sera publiée fin 1949 au Châteaunoir.

La très grande partie des œuvres présentées dans cette exposition le sont pour la première fois.


« La GLFF : Hier, aujourd

25/11/2016
« La GLFF : Hier, aujourd'hui et demain. Un ancrage pour construire l'avenir. »

Conférence publique, par Madame Marie-Thérèse Besson, Présidente de la Grande Loge Féminine de France. 
Dans le cadre des 70 ans de la Grande Loge Féminine de France.
Organisée par : La Grande Loge Féminine de France, les Loges d’Aix-en-Provence et de Manosque.
Elle sera précédée d’une visite guidée du Site-mémorial du Camp des Milles.

Information et réservation : secretariat250@gmail.com


 JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE // CAMP DES MILLES : UN PATRIMOINE CITOYEN POUR COMPRENDRE ET AGIR CONTRE LES INTOLÉRANCES

17/09/2016 au 18/09/2016
JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE // CAMP DES MILLES : UN PATRIMOINE CITOYEN POUR COMPRENDRE ET AGIR CONTRE LES INTOLÉRANCES

Ouverture : 10h – 19h // Entrée et médiation gratuites 

Départs visites guidées toutes les heures à partir de 10h30. Dernier départ de visite guidée 16h30. 

Accès à toutes les expositions et parties du Site-mémorial 

 

> VOLET HISTORIQUE : SAVOIR

Un “Vel d’Hiv du Sud” avant même l’occupation allemande

L’évocation de la “Montée des périls” en Europe entre 1919 et 1939 précède une présentation de l’histoire collective du camp illustrée par des destins individuels pris dans cette tourmente. Des espaces complémentaires permettent d’approfondir l’histoire de Vichy, des camps d’internement et de la Shoah, et de découvrir les œuvres d’art réalisées pendant les deux premières périodes du camp.

> VOLET MEMORIEL : VOIR

Un parcours sur trois niveaux permet au visiteur un contact direct avec les lieux d’internement préservés

Plusieurs points majeurs sont proposés comme les lieux où dormaient les internés, où certains se cachaient et ont pu être sauvés, ou encore des dessins et peintures laissés sur les murs par les internés, témoignages fragiles soigneusement mis au jour par des archéologues. 

> VOLET REFLEXIF : COMPRENDRE

 Ne rien faire, c’est laisser faire. Que ferais-je demain si...?

Ce volet, unique sur un lieu de mémoire, présente des analyses scientifiques et des expériences qui permettent de mieux comprendre comment des fonctionnements humains peuvent aboutir à des génocides... et comment mieux les prévenir ou y résister.

Films, archives sonores, dispositifs interactifs... accompagnent ainsi ce volet afin que le visiteur puisse identifier les barbaries à leurs commencements.
Le Volet Réflexif prend fin devant un “Mur des Actes justes” qui montre la variété des actes de résistance et de sauvetage possibles et la grande diversité des hommes et des femmes qui nous ressemblent et qui ont su réagir efficacement, chacun à sa manière.

 

> EXPOSITION NATIONALE PERMANENTE réalisée par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France sur les 11 400 enfants juifs déportés de France à Auschwitz (Documents inédits)

> EXPOSITION « SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 ». En partenariat avec l'Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE). Conçue en 2012 à l'occasion des 100 ans de l'OSE, l'exposition retrace le parcours de dix enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale depuis leurs vies d'avant jusqu'à la cassure de la guerre, la séparation d'avec leurs parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour à une vie normale, à jamais transformée.

 

> EXPOSITION « DE SUPERMAN AU CHAT DU RABBIN ». En partenariat avec le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MahJ - Paris). Au nom des artistes internés aux Milles, comme Hans Bellmer, Max Ernst, Franz Meyer, qui ont su résister par la création aux conditions inhumaines de détention dans ce lieu qui deviendra un camp de déportation à l’été 1942, le Site-mémorial rend hommage aux super-héros américains qui se sont dressés contre la xénophobie et l’antisémitisme, contre le fascisme et la barbarie qui frappaient le Vieux Continent et menaçaient leur propre pays. 

> SALLE 
DES PEINTURES avec d’imposantes peintures murales réalisées par des artistes internés en 1940-1941, restaurées et accessibles au public ; dans l’ancien réfectoire des gardiens.

> CHEMIN DES DÉPORTÉS emprunté par les hommes, femmes et enfants juifs pour rejoindre les convois de déportation vers Auschwitz. Un WAGON DU SOUVENIR marque les lieux mêmes de ces départs.  

LES MEDIATIONS

> Présentation des intentions des volets Historique, Mémoriel et Réflexif, suivi d’un parcours libre.

> Parcours libre pour les autres expositions.


Cérémonie de commémoration :  Journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l

17/07/2016
Cérémonie de commémoration : Journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux Justes de France

Dimanche 17 juillet 2016 
9h30-11h au Wagon du Souvenir 
L’histoire du Camp des Milles et la liste de la centaine d’enfants et adolescents juifs furent déportés du Camp des Milles en août et septembre 1942 :  

http://www.campdesmilles.org/histoire-d-un-camp.html

Les portraits des Justes parmi les Nations ayant agi pour les internés du Camp des Milles: http://www.campdesmilles.org/histoire-les-justes.html

Histoire et témoignages // voir le mini-film : http://www.campdesmilles.org/videos.html

« Les leçons de cette histoire doivent s’appliquer aujourd’hui devant la montée des extrémismes islamistes et nationalistes qui s’alimentent l’un de l’autre et se nourrissent les deux de passions racistes et antisémites qui menacent la raison démocratique et peuvent mener au pire... Le combat pour la dignité n’est jamais gagné mais il n’est jamais perdu non plus, à condition de le mener.» 

Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Éducation, lors de la cérémonie de commémoration du 19 juillet 2015.


EXPOSITION ÉVÉNEMENT :  DE SUPERMAN AU CHAT DU RABBIN

06/07/2016 au 18/09/2016
EXPOSITION ÉVÉNEMENT : DE SUPERMAN AU CHAT DU RABBIN

Production : Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation en partenariat avec le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MahJ).

> Ouvert tous les jours de 10h à 18h

> Tarif : 5 €

Combiné avec la visite guidée du Site-Mémorial : 14,50 €. Réduit : 12,50 €

(Soit la visite de l'exposition gratuite si cumulée avec l'exposition permanente du Site - mémorial accompagnée d'une visite guidée)

Créer pour résister ! C’est le thème que développe depuis son ouverture en 2012, le Site-mémorial du Camp des Milles à travèrs ses expositions temporaires.

Au nom des artistes internés aux Milles, comme Hans Bellmer, Max Ernst, Franz Meyer, qui ont su résister par la création aux conditions inhumaines de détention dans ce lieu qui deviendra un camp de déportation à l’été 1942, le Site-mémorial rend hommage aujourd’hui au super-héros américains qui se sont dressés contre la xénophobie et l’antisémitisme, contre le fascisme et la barbarie qui frappaient le Vieux Continent et menaçaient leur propre pays. 

Sauver la démocratie pour ces auteurs de BD américains, c’était l’affaire de Superman, de Captain America ou de Batman. Dès 1940, ils militent pour l’entrée en guerre des USA et tout au long de la guerre, on ne cessera de les voir assener des coups de poings sur le nez d’Hitler en couverture des comics.

Après-guerre, ils poursuivront cet engagement militant dans un travail de mémoire et de vigilance dont l’œuvre la plus marquante est le fameux « Maus » d’Art Spiegelman, où les nazis sont des chats et les juifs des souris.

 C’est qu’il s’agit de toucher la jeunesse à travers la BD, et de toucher même le grand public à travers un des arts populaires les plus répandus.

Parce que lutter contre les racismes et la xénophobie, préserver la démocratie des idéologies extrémismes, ce n’est pas que l’affaire des super-héros.

 

Aujourd’hui encore, et plus que jamais, c’est l’affaire de tous. 

 


JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE  POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

27/05/2016
JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

Cérémonie officielle à 15h au Wagon du Souvenir des Milles et journée pédagogique  au Collège Vallon des Pins de Marseille

( …) Si le Camp des Milles témoigne de l’engrenage des intolérances successives, xénophobes, idéologiques et antisémites, il montre également comment « chacun peut résister, chacun peut réagir, chacun à sa manière ». (…). Lire le communiqué dans la rubrique presse. 

 


JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE  POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

27/05/2016
JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

Cérémonie officielle à 15h au Wagon du Souvenir des Milles et journée pédagogique  au Collège Vallon des Pins de Marseille

( …) Si le Camp des Milles témoigne de l’engrenage des intolérances successives, xénophobes, idéologiques et antisémites, il montre également comment « chacun peut résister, chacun peut réagir, chacun à sa manière ». (…). Lire le communiqué dans la rubrique presse. 

 


JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE  POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

27/05/2016
JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE : TRANSMETTRE LES VALEURS DE LA RESISTANCE POUR ÉCLAIRER LE PRESENT

Cérémonie officielle à 15h au Wagon du Souvenir des Milles et journée pédagogique  au Collège Vallon des Pins de Marseille

( …) Si le Camp des Milles témoigne de l’engrenage des intolérances successives, xénophobes, idéologiques et antisémites, il montre également comment « chacun peut résister, chacun peut réagir, chacun à sa manière ». (…). Lire le communiqué dans la rubrique presse. 

 


CONFÉRENCE-DÉBAT - Si proches. Si loin. // Droit d

26/05/2016
CONFÉRENCE-DÉBAT - Si proches. Si loin. // Droit d'asile ou droit d'exil: réfugiés, exilés, migrants, en quoi sommes-nous responsables ?

Par Alexis Nuselovici (Nouss) - Professeur de littérature comparée Université d'Aix-Marseille Auteur de "La condition de l'exilé" Ed. Maison des sciences de l'homme

Événement organisé par Aix citoyenne et Or Chalom avec la participation du Site-mémorial du Camp des Milles.

PROGRAMME :

16h/18h: visite guidée gratuite du Camp des Milles, en présence de M. Herbert Traube, interné au Camp des Milles et rescapé de la Shoah

18h/20h : conférence-débat -----20h/21h: collation-----INFORMATION ET RÉSERVATION: aixcitoyenne13100@gmail.com


NUIT EUROPÉENNE DES MUSÉES

21/05/2016
NUIT EUROPÉENNE DES MUSÉES

Ouverture exceptionnelle du Site-mémorial jusqu'à minuit. 

> Entrée et audioguide gratuits à partir de 19h00
> Dernier départ de visite à 22 heures

Plus d'informations : 04 42 39 17 11


Dimanche 24 avril 2016

24/04/2016
Dimanche 24 avril 2016

Cérémonies organisées à l'occasion de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation

> 9h30:

Cérémonie au Wagon du Souvenir – chemin des Déportés – Les Milles

> 11h00 :

Formation du cortège sur la place de l'Hôtel de Ville et départ en direction de la place des Martyrs de la Résistance. Cérémonie devant la plaque commémorant le Souvenir des Héros de la Déportation et de la Résistance morts pour la France. "Chant des Marais" crée par Rudi GOGUEL.


Semaine d

21/03/2016 au 28/03/2016
Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme

1)

En préambule de cette semaine, la Fondation du Camp des Milles a participé à une journée de sensibilisation et de formation en partenariat avec le réseau CANOPé PACA, à Marseille, sous le titre : « Pour résister à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme ».

Sous la forme de projection-débat autour du film du volet réflexif « Les étapes du racisme au génocide », d’un atelier avec des élèves de collèges et lycées, et d’un échange avec les professeurs, les participants et plus de 120 élèves ont ainsi été sensibilisés à la lutte contre les racismes et l'antisémitisme au quotidien.

Canopé PACA a dû refuser, par manque de places, les demandes de participation d’une douzaine d’enseignants, représentant plus de 350 élèves.

Cette journée a également parmi de présenter aux enseignants le dispositif de labellisation citoyen développé par la Fondation du Camp des Milles dans le cadre de la Chaire UNESCO Education à la citoyenneté, sciences de l'Homme et convergence des mémoires et avec le soutien de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme afin que ces enseignants puissent à leur tour devenir des relais, des référents et susciter des projets pour prévenir le racisme et l'antisémitisme.

2)

En partenariat avec la Conférence des Président d'Université, la Fondation est également à l’initiative d’une opération qui permet à toutes les Universités de France de diffuser à l'ensemble de leurs étudiants le film présent dans la muséographie du Site-mémorial du Camp des Milles « Les étapes du racisme au génocide ». Cette semaine sera aussi l'occasion de mettre à disposition les contenus scientifiques développés par la Fondation du Camp des Milles et repris dans un « Petit manuel de survie démocratique »  que les étudiants et professeurs pourrons consulter sous forme de flip-book, sur le site web de la Fondation. 

Ce manuel est issu du livre paru au Cherche midi « Pour résister aux engrenages des racismes, de l’antisémitisme et des extrémismes», sous la direction d’Alain Chouraqui, Directeur de recherche émérite du CNRS, Président de la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation. 

3) 

D’autre part, et lors de cette semaine plus particulièrement, la Fondation propose aux enseignants et classes venant au Site-mémorial d’orienter la visite et l’atelier sur la lutte contre les discriminations, racismes et l’antisémitisme. 

Des initiatives particulières, ont ainsi été mises en place, afin d’accueillir au cours de ces quelques jours, des jeunes scolaires issus des établissements REP +, des lycéens de la ville de Hénin Beaumont, des adultes affilés au réseau Cultures du Cœur et des membres du CE Cheminots PACA. 

 

4)

Par ailleurs, la Fondation organise sur 2 jours un séminaire national à l’intention des fonctionnaires "Loyauté, désobéissance et résistance" en partenariat avec le CNFPT. Ce séminaire sera l'occasion de revenir avec ces agents de l'État, souvent en contact avec les usagers, sur les dangers et dérives de comportements à caractère raciste ou antisémite.

 

5)

La Fondation diffusera enfin une série de spots vidéos sur la page Facebook du Site-mémorial, mettant en avant des témoignages d’élèves et d’enseignants, en lien direct avec nos actions menées dans le cadre de la politique de la ville, (Plus de 450 000 vues de nos publications en 2015). 

 

6)

Conférences « hors les murs » d’Alain Chouraqui.  


Journée internationale des Droits des Femmes // 4ème édition du Forum annuel du Site-mémorial « Femmes debout, femmes en résistance »

08/03/2016
Journée internationale des Droits des Femmes // 4ème édition du Forum annuel du Site-mémorial « Femmes debout, femmes en résistance »

Thème de cette année : le droit des femmes aujourd'hui

250 jeunes étaient réunis au Site-mémorial à l'occasion de cette journée. Leurs visites et ateliers ont été suivis, d'un échange à partir du visionnage d'un documentaire, sur la place des femmes et leurs droits dans la société. Le forum a débuté par une présentation permettant de situer le rôle des femmes dans l'histoire du Camp des Milles, en insistant sur celles « Justes parmi les Nations » et sur les Actes Justes de femmes, tout au long de l'histoire du camp et notamment pendant la période de déportation, de même que la reconnaissance des femmes dans la résistance. Il a ensuite été question de la place des femmes dans la société aujourd'hui, par le biais du documentaire proposé. Cette diffusion a été suivie un long échange, avec de nombreuses interventions des jeunes présents et de leurs professeurs sur le rôle de la loi, de l'éducation et des femmes elles-mêmes dans ce combat contre les discriminations et pour l'égalité hommes/femmes. Cette thématique a été inclue plus généralement dans celui contre les stéréotypes, les préjugés et les discriminations, dont on voit au Camp des Milles jusqu'où ils peuvent mener. De nombreux jeunes ont insisté sur la nécessité de cette prise de conscience qui est l'objet d'un combat toujours actuel.


 « Récits du Camp des Milles - L

02/02/2016 au 13/02/2016
« Récits du Camp des Milles - L'engrenage fatal »

Documentaire exceptionnel  sur la Chaine Toute l’Histoire

Ce film retrace d’abord l’histoire longtemps effacée de la mémoire collective du Camp des Milles, seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact et accessible au public, la faisant revivre de l’intérieur grâce à une très riche collection de récits et témoignages.

Mais cette histoire résonne aussi étrangement aujourd’hui, dans nos sociétés sous tensions livrées à l’intolérance, à l’antisémitisme et au racisme. Le Site-mémorial du Camp  des Milles en tire de saisissantes et nécessaires leçons qui éclairent sans aucun doute notre quotidien.

Lire le commentaire du Monde : http://mobile.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/02/02/le-camps-des-milles-l-engrenage-de-la-honte_4857681_1655027.html?xtref=https://www.google.fr/

Dates et horaires de diffusion sur la chaine Toute l’Histoire:

Mardi 02/02/2016 à 20:45

Jeudi 04/02/2016 à 17:53

Vendredi 05/02/2016 à 12:24

Dimanche 07/02/2016 à 22:35

Mardi 09/02/2016 à 07:53

Samedi 13/02/2016 à 19:50

Un film documentaire  écrit par Renaud Lavergne & Antony Fayada  // Réalisé par Antony Fayada  // Produit par Thierry Aflalou pour Comic Strip Production // Narrateur : Olivier Sitruk – Lectures : Féodor Atkine  // Réalisé avec le concours et les conseils scientifiques de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation // Avec la participation de Toute l’Histoire, du CNC, de la Procirep/Angoa et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah // Distribution France TV Distribution // Durée 54 minutes


Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

27/01/2016
Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

Instaurée par l'Assemblée générale des Nations Unies.

10h30 au Wagon du Souvenir, Chemin des Déportés, Les Milles

En présence de :

Monsieur Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes-Côtes d’Azur

Madame Martine Vassal, Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône

Madame Maryse Joissains-Masini, Maire d’Aix-en-Provence

Monsieur Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education

Madame Michèle Teboul, Présidente du CRIF Marseille-Provence


Théâtre //  Inédit  : Meursaults

21/01/2016
Théâtre // Inédit : Meursaults

Horaire : 19h30

Tarif plein : 20€ -- Tarif réduit : 15€

Billets en vente sur place - Réservation conseillée : culture@campdesmilles.org

Créée au Festival d’Avignon 2015, l’adaptation à la scène du Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud, contrepoint algérien à L’Étranger d’Albert Camus. Un écho contemporain nécessaire à l’un des romans les plus lus de la littérature française.

Hadjout, ex-Marengo, village à l’ouest d’Alger, à notre époque. Dans la cour d’une petite ferme, à l’ombre d’un citronnier, Haroun (Ahmed Benaïssa) rumine le passé en présence de sa mère (Anna Andreotti), femme sans âge qui ne s’exprime que par des chants, des pleurs et des cris de rage. L’homme évoque son frère Moussa, assassiné sur une plage par un certain Meursault. Haroun est obsédé par le témoignage du meurtrier, un livre devenu best-seller dans lequel il nomme simplement sa victime « l’Arabe ».

Paru en 2014 en France, Prix Goncourt du premier roman, déjà traduit en vingt-deux langues, le livre brillant de Kamel Daoud figure à la fois comme une suite, un détournement et un reflet contemporain de L’Étranger. L’auteur algérien a fait sien l’absurde qui fonde l’œuvre de Camus ainsi que l’exigence absolue de vérité qui peuvent mener à devenir étranger à la société mais aussi irréductiblement étranger à la résignation et la fatalité. Pour mettre en scène cette œuvre exemplaire du post-colonialisme, dans le sillage d’Albert Camus et de Kamel Daoud, Philippe Berling ambitionne de hisser ces personnes, dont les vies sont minuscules, au rang de rois et de reines, à la hauteur des héros mythiques emblématiques de la culture méditerranéenne.

 

D’après Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud

Adaptation  et mise en scène : Philippe Berling

Avec Ahmed Benaïssa et Anna Andreotti

Durée : 1h15

Merci de vous présenter 45 minutes avant le début de la présentation

Scénographie et costumes : Nathalie Prats

Création lumières et vidéos : Daniel Levy

Coiffures et maquillages : Catherine Saint-Sever

Répétitrices : Caroline Blanche et Lucie Beguin

Construction décor : Atelier Jipanco

Production
 : Théâtre Liberté, Toulon

Coproduction : Festival d’Avignon, 
Théâtre des Bernardines, Marseille
 Pôle Arts de la Scène - Friche la Belle de Mai, Marseille

Avec l’aide de la SPEDIDAM

Avec le soutien de l’Institut Français d’Algerie

Remerciements à Georges Perpès 


Conférence des Présidents d

20/01/2016 au 21/01/2016
Conférence des Présidents d'Université (CPU) et Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Education (FCM)

Colloque "Extrémismes et terrorismes. Evolution des processus de radicalisation".

Voir la vidéo : Supplément Grand Journal Canal + 24 janvier 2016
https://vimeo.com/lesnouveauxme…/review/152960400/5f5be0ca3d

« Comprendre pour agir » : ce leitmotiv de la Fondation du Camp des Milles est aussi le maître-mot de ce colloque organisé à Paris par la CPU en partenariat avec la FCM, ce mercredi 20 janvier. 

Depuis les attentats de janvier 2015, la communauté scientifique s’est et les acteurs de la lutte contre les extrémismes, les racismes et l’antisémitisme se sont mobilisée pour apporter un éclairage sur ces événements tragiques. Ce fut aussi le cas de la FCM, y compris dans les formations qu’elle développe ; dans le cadre de la Chaire UNESCO dont elle est en charge avec l’Université d’Aix-Marseille, comme dans les contenus du livre « POUR RESISTER...à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme ou du « Petit manuel de survie démocratique ». Les attentats du 13 novembre ont rappelé la nécessité et l’urgence d’avoir des clés de compréhension scientifiques permettant de mieux appréhender la complexité de notre actualité et de commencer d’y apporter des solutions. 

Dans la continuité du colloque organisé à l’Assemblée nationale sous l’égide de l’alliance de recherche ATHENA le 4 mai 2015, « Intégrisme et terrorisme (1): éclairage de la recherche française en sciences humaines et sociales », la CPU a souhaité s’associer, pour ce nouveau colloque, à la Fondation du Camp des Milles, en partenariat avec le site d’information The conversation.

Après les interventions liminaires de Jean-Loup Salzmann, président de la CPU, et d’Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles et directeur de recherche émérite au CNRS, Madame la ministre Najat Valaud Belkacem a rappelé la double exigence de réflexion et d’action, et notamment l’importance des regards croisés des différentes disciplines pour comprendre la diversité des voies par lesquelles s'opèrent les radicalisations. C’est aussi l’un des aspects des interventions des scientifiques invités, à partir de divers champs de la recherche française : Michel Wieviorka et Alain Chouraqui (qui insista sur l’importance de parler de radicalisations au pluriel, compte tenu des similitudes entre les formes de radicalisations à dimensions religieuses ou nationalistes), puis, dans les tables rondes, Pascal Marchand, Jérôme Ferret, Céline Béraud, Farhad Khosrokavar, Jean Emile Gombert, et Jean-Marc Monteil. Bernard Mossé, responsable des contenus à la Fondation du Camp des Milles (Aix-Marseille Université), présenta les actions de recherche et de formation menées par la Fondation dans ces domaines.

Plus d'infos : 

http://www.letudiant.fr/…/807243-programme-colloque-cpu-pro…


Conférence // L

19/01/2016
Conférence // L'ANTISEMITISME AUJOURD'HUI EN FRANCE

 Mardi 19 janvier à 18h15

Conférence //L’ANTISEMITISME AUJOURD’HUI EN FRANCE 

Michel WIEVIORKA

Sociologue et Président de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme

 Lieu : Institut d’Études Politiques - 25, rue Gaston de Saporta - Aix en Provence

Conférence organisée par Aix Marseille Université et l’Institut interuniversitaire d'études et de culture juives ( IECJ )

Infos et contact : 04 42 26 35 88 // iecj-contact@univ-amu.fr


Conférence-Ateliers : Créer pour résister

09/01/2016
Conférence-Ateliers : Créer pour résister

La Baume-lès-Aix en partenariat avec le Site-mémorial du Camp des Milles

Samedi 9 janvier - 14h30 /// Lieu : La Baume-lès-Aix 

Consulter le programme de l’après-midi : http://www.labaumeaix.com/2015/12/samedi-9-janvier-a-14h30-creer-pour-resister-conference-ateliers/

Contact : Cathy Laplane

Coordination Département Culture et Communication du Programme / La Baume les Aix

culture@labaumeaix.com / 04 42 16 10 41 / 06 86 43 90 38


 Exposition - Événement : 2015 - 1915 >> L

17/12/2015 au 12/06/2016
Exposition - Événement : 2015 - 1915 >> L'envers du chemin >> Sur les traces du génocide des Arméniens...

EXPOSITION PROLONGÉE JUSQU'AU 12 JUIN 2016

La vocation première de la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation est de s’appuyer sur l’histoire pour fournir les clés de compréhension des processus qui mènent au pire. Il s’agit non seulement de dire l’horreur du passé mais également d’alerter et d’appeler à la vigilance pour aujourd’hui.

La Fondation a enrichi cette approche scientifique et pédagogique d’une approche sensible et artistique. C’est pourquoi, après une exposition sur les artistes internés au Camp des Milles, qui montrait leur résistance par l’art aux conditions indignes dont ils étaient victimes (« Créer pour résister », 2013), la Fondation a rendu hommage aux victimes et survivants du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 dont les cicatrices sont nos traces (« Une cicatrice dans l’histoire », 2014).

Pour perpétuer cette ambition, ancrée dans la convergence des mémoires génocidaires, nous avons voulu, en cette année du centenaire, commémorer le génocide des Arméniens.

Mais que faire voir et qui faire parler ?

Il nous a semblé tout d’abord évident de rendre hommage à l’itinéraire de vie d’Ovsanna Kaloustian, icône de la communauté arménienne, décédée l’an dernier. Son combat fut celui contre l’oubli et contre la négation. Contre l’oubli par la négation.

Ce témoignage de l’une des derniers survivants, nous avons voulu le prolonger par deux témoins indirects lancés sur un même itinéraire. Stéphane Dumont et Eric Sémerdjian ont parcouru pour nous l’envers du chemin, ils se sont confrontés aux lieux actuels des massacres d’autrefois, de Diyarbakir à Van, de Bitlis à Mardin.

Pour le premier, il s’agissait de témoigner de la réalité des massacres avec l’œil objectif du photographe, mais aussi de fournir en quelque sorte la preuve de la négation de cette mémoire par la banalité des lieux.

Pour le second, il s’agissait d’effectuer un travail d’anamnèse avec la main subjective de l’écrivain, à partir des notes prises en chemin, un retour difficile et nécessaire sur l’histoire familiale, de parcourir à rebours le chemin douloureux de la mémoire.

A travers leurs images et leurs mots, tout au long de leur itinéraire, c’est la possibilité même d’en tirer les leçons pour aujourd’hui qui nous est ouverte.

 Un passage de témoin, de l’émotion à la raison.


Conférence nationale inter-religieuse

29/11/2015
Conférence nationale inter-religieuse

Conférence nationale inter-religieuse ainsi que la lecture solenelle d'une Déclaration nationale inter-religieuse pour la Fraternité et contre les extrémismes signée par : S.Ém.le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et primat des Gaules, au nom de l’ensemble des Eglises chrétiennes de France, Monsieur Ghaleb Bencheikh, islamologue, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et le Grand rabbin Haïm Korsia, Grand rabbin de France. 

Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une journée de rencontre au Camp des Milles entre jeunes chrétiens,
organisée
avec le soutien du scoutisme, d’organismes de jeunesse, et d’établissements scolaires relevant des confessions concernées, juifs et musulmans organisée avec le soutien du scoutisme, d’organismes de jeunesse, des établissements scolaires et avec le concours de l’association Chemins de dialogue relevant des confessions concernées et le concours de l’association Chemins de dialogue. 

Conférence férmée. Sur invitation.

Merci d'adresser vos demandes de réservations à : romain.dessaigne@campdesmilles.org


Concert : Les Voix Étouffées  - ENSEMBLE KAMMERSTYLL

26/11/2015
Concert : Les Voix Étouffées - ENSEMBLE KAMMERSTYLL

Tarif : 5€ - Billets en vente sur place. Réservation conseillée

Merci de confirmer votre présence au plus tard vendredi 20 novembre par mail à : olivia.remedi@campdesmilles.org

À propos du Forum Voix Etouffées : 

Le Forum Voix Etouffées, sous la direction d’Amaury du Closel,
s’inscrit dans un contexte international de soutien au travail de mémoire sur l’histoire musicale du XXe siècle.

Qui se souvient aujourd’hui de Viktor Ullmann, Hans Krasa ou Erwin Schulhoff ? Parmi les victimes du Troisième Reich, le cas de ces « voix étouffées » revêt
Un caractère unique. Représentants de courants esthétiques très divers
et majoritairement juifs, de compositeurs furent contraints à l’exil ou déportés
en raison du caractère « dégénéré » de leur musique. Leur rendre la reconnaissance qu’ils méritent est tout l’objet du Festival Voix étouffées.

Informations : www.voixetouffees.org Facebook : Forum Voix Étouffées

Viktor Ullman (1898 - 1944) : quatuor à cordes n°3
 Hans Krasa (1899-1944) : Passacaille et Fugue pour trio à cordes (1943) Erwin Schulhoff (1894-1942) : Cinq pièces

Quatuor Kamerstyll : Alexandra Crisan, violon, Carmen Paulescu, violon, Marcel Camenita, alto, Diana Ivas, violoncelle 

Événement en partenariat avec la Fondation pour la Mémoire de la Shoah


VISITE DE M. FRANCOIS HOLLANDE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

08/10/2015
VISITE DE M. FRANCOIS HOLLANDE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Ce 8 octobre 2015 fût un jour symbolique et historique pour notre pays.
Pour la première fois, un Président de la République a visité un camp sous autorité vichyste, qui fonctionna entièrement avant l'occupation allemande de la zone dite « libre », Pour la première fois aussi, un Président de la République visite le Camp des Milles, seul camp français d'internement et de déportation encore intact.

M. Hollande était accompagné par une forte délégation ministérielle composée de Mmes. Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira et de MM. Patrick Kanner et Jean-Marc Todeschini. 

À cette occasion, le Président a inauguré, avec Madame Irina Bokova une Chaire de l’UNESCO sur « Education à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires », attribuée conjointement à Aix Marseille Universités et à la Fondation du Camp des Milles- Mémoire et Education.

Cette Chaire repose sur l'approche novatrice d'une "convergence des mémoires" permettant de faire ressortir les mécanismes humains fondamentaux pouvant conduire au pire et les capacités d'y résister. 

Retrouvez toutes les informations relatives à cette visite et les discours dans notre rubrique "Presse"


1ER FORUM ANNUEL : DEMOCRATIE, MEMOIRES ET VIGILANCE  en partenariat avec Le Monde.

20/09/2015 au 21/09/2015
1ER FORUM ANNUEL : DEMOCRATIE, MEMOIRES ET VIGILANCE en partenariat avec Le Monde.

Inscriptions obligatoires : contact@campdesmilles.org.

Date limite : jeudi 10 septembre 18h. Plus d’informations : 04 42 39 17 11 

Programme résumé :

Dimanche 20 septembre :

Journée en partenariat avec : La LDH, la LICRA, la MRAP, et Sos Racisme

Lundi 21 septembre :

Journée en partenariat avec : le Conseil Régional PACA, la Ville d’Aix-en-Provence, la SNCF et les Cheminots CE PACA

> Cliquez ici pour télécharger le programme complet de ces deux journées


JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE  AU SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES

19/09/2015 au 20/09/2015
JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE AU SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES

Découvrez un patrimoine caché ! Tarif réduit pour tous : 7,5€

Médiations offertes (Heures de départs fixes) : 10h45, 15h00, 17h00

Plus d’informations : 04 42 39 17 11 

Les accès gratuits : 

> L'exposition temporaire -Une cicatrice dans l'Histoire > Rwanda 1994 –

   Le génocide des Tutsis, réalisée dans le cadre des commémorations des 20 ans de ce génocide.

> L'exposition de l'OSE "Sauver les Enfants" : 1938-1945

  Conçue en 2012 à l’occasion des 100 ans de l’OSE, l'exposition retrace le parcours de dix enfants juifs pendant la     Seconde Guerre mondiale depuis leurs vies d’avant jusqu’à la cassure de la guerre, la séparation d’avec leurs           parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour à une vie normale, à jamais     transformée.

> La Salle des Peintures avec d’imposantes peintures murales par des artistes  internés en 1940-1941 et                réalisées dans l’ancien réfectoire  des gardiens.

 > L'exposition réalisée par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France                    sur les 11 400 enfants juifs déportés de France à Auschwitz (Documents inédits).

 > Le chemin des déportés emprunté par les hommes, femmes et enfants juifs pour rejoindre les convois de           déportation vers Auschwitz. Un Wagon du Souvenir marque les lieux mêmes de ces départs.


LE SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES PRÉSENT À ASSOGORA

13/09/2015
LE SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES PRÉSENT À ASSOGORA

8h30 – 18h30 : Le salon de la vie associative et du bénévolat en Pays d'Aix, sur le Cours Mirabeau à Aix-en-Provence. Venez découvrir nos missions et actions éducative et citoyenne pour résister contre les extrémismes, les racismes et l’antisémitisme.

 Plus d’informations : 04 42 39 17 11 


Commémoration - Journée Nationale de la Résistance

27/05/2015
Commémoration - Journée Nationale de la Résistance

10h15 - 11h au Wagon du Souvenir du Camp des Milles

Cérémonie en présence de Monsieur Harlem Désir
Secrétaire d'État aux Affaires européennes, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international.

Cette commémoration marque aussi le 70ème anniversaire de la libération des camps et de la victoire contre la barbarie nazie.

Nous vous indiquons que l'exposition temporaire « Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes Justes parmi les Nations » est présentée actuellement au Site-Mémorial du Camp des Milles. Elle rappelle que face aux extrémismes et aux fanatismes, il est possible de résister courageusement au nom des valeurs de justice, de tolérance et d'humanité.

> Cliquez pour télécharger l'invitation


L

28/03/2015
L'Histoire de Clara | Conte musical, à partir de 8 ans

À l'initiative du Site-Mémorial du Camp des Milles et Grand Théâtre une journée thématique autour du spectacle samedi 28 mars !
• Visite du Site-Mémorial du Camp des Milles à 11h
Tarif réduit pour les spectateurs de l'Histoire de Clara : 7.5€ pour adultes, 5€ pour enfants de moins de 13 ans, gratuit pour -9 ans.
Renseignements et réservations : culture@campdesmilles.org ou 04 42 39 17 11. Vente sur place. Tarif valable sur présentation du document à télécharger ici : http://www.lestheatres.net/m.../newsletter/tractmailclara.html.
• Rencontre à l'issue du spectacle, au Teddy Bar.
Avec le compositeur Marc-Olivier Dupin et Bernard Mossé, responsable des contenus et pôle pédagogique du Site-Mémorial
Entrée libre sur réservation au 08 2013 2013

À propos du spectacle :
Paris, 1942. Clara, petite fille juive, est déposée dans un ascenseur, juste avant que sa famille ne soit arrêtée par la police.
Commence alors l'épopée de ce bébé, tour à tour sauvé par une vieille dame un peu râleuse, une bonne soeur gourmande, un paysan chaleureux, un soldat allemand...
Le compositeur Marc-Olivier Dupin accompagne ces aventures, tantôt tristes, tantôt heureuses, d'une musique parfois klezmer, savante ou plutôt populaire interprétée par un étonnant quintette !


Colloque universitaire | Les camps de la migration, d

24/03/2015
Colloque universitaire | Les camps de la migration, d'hier à aujourd'hui

Universitaires, étudiants...
Séminaire fermé
Le thème choisi traite notamment des conditions d'enfermement. Cette journée s'articulera autour de deux tables-rondes, la projection d'un film et une visite du Site-mémorial.
L'intervention d'Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation, Directeur de Recherche au CNRS est également prévue.
Projet élaboré par le groupe de recherche sur les migrations au sein de l'UMR Telemme, coordonné par Stéphane Mourlane et Virginie Baby-Collin, dans le cadre du programme annuel de séminaires (2014-2015) consacré au « contrôle et contournement », et intégrée à l'action « La recherche dans la cité » menée par l'UMR Telemme à la demande de Maryline Crivello (directrice TELEMME), cette action a pour objectifs de proposer à un large public d'échanger ou de croiser les points de vue sur des thèmes de société et de faire connaître ainsi l'originalité des travaux de TELEMME.
Événement de TELEMME-MMSH (CNRS-AMU)


Concert-événement : Créer pour résister : « l

21/03/2015
Concert-événement : Créer pour résister : « l'Hymne des Milles »

Horaire : 16h au Site-Mémorial du Camp des Milles
Tarif : 10 € ( visite commentée + concert) - Billets en vente sur place
Gratuité pour les enfants de - 9 ans et les élèves du Conservatoire
Réservation conseillée au plus tard le vendredi 27 février à l'adresse mail suivant : culture@campdesmilles.org

Programme :
Visite guidée du Site-mémorial suivie d'un concert des élèves et professeurs du Conservatoire de musique d'Aix-en-Provence et des élèves des Lycées Vauvenargues : l'« Hymne des Milles » en recréation pour la première fois depuis sa composition en 1939 par les artistes internés du Camp des Milles, le poème en musique « Courage » et« Nonet » de Rudolf Karel (artiste interné au Camp de Terezin).

Un événement du Conservatoire de musique d'Aix-en-Provence et des Lycées Vauvenargues en partenariat avec le Site-mémorial du Camp des Milles.


« Les Milles hors les murs » Journée internationale de la Femme

08/03/2015
« Les Milles hors les murs » Journée internationale de la Femme

16h00 à 17h00

3ème Forum annuel du Site-mémorial du Camp des Milles :
Femmes debout. Femmes en résistance.
Thème : Les femmes dans la résistance
Dans le cadre du 70ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz

Échanges et débats animé par Renée Dray-Bensoussan, Judith Martin-Razi et Nicole Thuet

Entrée gratuite

Événement dans le cadre de l'exposition organisée à l'initiative du Site-mémorial du Camp des Milles et le Conseil Régional PACA : « Mémoire pour demain » (02 –31 mars 2015).

>> Maison de la Région - 61, la Canebière – Marseille
>> Plus d'informations : 04.91.57.57.52


EXPOSITION : MÉMOIRE POUR DEMAIN

03/03/2015 au 31/03/2015
EXPOSITION : MÉMOIRE POUR DEMAIN

GÉNOCIDES, MÉCANISMES DU PIRE ET RÉSISTANCES AU XXÈME SIÈCLE
COMPRENDRE HIER POUR MIEUX VIVRE ENSEMBLE DEMAIN

Quels enseignements tirer de l'histoire ? Analyser et comprendre hier pour mieux vivre ensemble demain, c'est l'objectif de l'exposition « Mémoire pour demain ».

Organisée à l'initiative du Site-mémorial du Camp des Milles et de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec, cet événement propose un retour sur ce que le XXème siècle a produit d'inconcevable, pour nourrir la connaissance et la réflexion.

Ainsi, du 2 au 31 mars, des débats, rencontres et films sur les génocides juif, arménien et tutsi sont programmés à la Maison de la Région à Marseille, autour d'une exposition sur le Camp des Milles.

Entrée gratuite. Maison de la Région - 61, la Canebière – Marseille.
Plus d'informations : 04.91.57.57.52

> Télécharger la plaquette de présentation de l’événement / programme complet


Journée Primo Levi-Jorge Semprún

02/03/2015
Journée Primo Levi-Jorge Semprún

9h - Maison de la recherche salle 2.44 – 29, avenue Schuman – Aix-en-Provence

Jesús ALONSO CARBALLES, Université Bordeaux 3 : "Politiques symboliques dans les camps de concentration et d'extermination nazies : monuments et mémoire des lieux"
Sophie NEZRI-DUFOUR, AMU-CAER : "Primo Levi ou la transmission difficile de la mémoire de la Shoah"

14h - Site–mémorial du Camp des Milles

Bernard BESSIERE, AMU-CAER : "Semprún : camps et littérature"
Domenico SCARPA, Centro internazionale Primo Levi – Firenze : "Présentation d'écrits inédits ou rares de Primo Levi"

16h30- Visite guidée du Site-mémorial

Événement en partenariat avec Aix Marseille Université – Axe 4 du CAER Mémoire Mémoires


COMMÉMORATION :  JOURNÉE INTERNATIONALE EN MÉMOIRE DES VICTIMES DE L

27/01/2015
COMMÉMORATION : JOURNÉE INTERNATIONALE EN MÉMOIRE DES VICTIMES DE L'HOLOCAUSTE ET DE LA PRÉVENTION DES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

70E ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DU CAMP D'AUSCHWITZ-BIRKENAU

10h15 – 11h15 : Cérémonie de commémoration au Wagon du Souvenir

13h00 – 16h00 : Dans l'auditorium du Site-mémorial (Entrée gratuite)


» Cliquez ici pour télécharger l'invitation
» Cliquez ici pour télécharger le programme de l'après-midi


COLLOQUE : AMNÉSIE INTERNATIONAL

23/01/2015
COLLOQUE : AMNÉSIE INTERNATIONAL

Horaire : 17h00 – 19h00
Entrée : gratuite
Réservation conseillée : culture@campdesmilles.org

Thème : Ravivez la mémoire : Guerres et génocides

Intervenants :


CONCERT - ÉVÉNEMENT  : LÉO UN PORTRAIT EN MUSIQUE

22/01/2015
CONCERT - ÉVÉNEMENT : LÉO UN PORTRAIT EN MUSIQUE

Une création de Marc-Olivier Dupin
Musique - textes - images autour des écrits du peintre Léo Marschutz, artiste interné au Camp des Milles

Horaire : 20h30
Billets en vente sur place - Réservation conseillée : culture@campdesmilles.org

Tarif plein : 15 €, tarif réduit 10 € *, minima sociaux : 5 € **

* Demandeurs d'emploi, étudiants, 9-18 ans, PMR. ** Bénéficiaires du RSA. Gratuit : Enfant de -9 ans, anciens déportés-résistants

DIRECTION ARTISTIQUE :
Choix des textes et création musicale : Marc-Olivier Dupin
Interprétation musicale : Quintette à vent de Marseille - Récitant : Benoît Marchand
Images (à partir de documents iconographiques du Fonds Léo Marchutz) : Laurent Sarrazin

À PROPOS DU CONCERT

Marc-Olivier Dupin :

« Cette plongée dans l'univers de Léo se révèle pour moi aussi passionnante qu'émouvante. La richesse et la beauté des textes sur la peinture en général, mais également sur Cézanne et l'acte de création reste saisissante et donne à réfléchir à tout moment. Par ailleurs, ce retour dans l'Aix de mon enfance, fait revivre de nombreux personnages insolites aux vies incroyables, bien peu de temps après la guerre.
C'est finalement le jeu des contrastes entre les textes de Léo qui me guidera dans la forme de ce concert-lecture. Au fil du travail, il m'apparaît important de ne pas aller vers un propos trop didactique sur la peinture. L'idée est plutôt d'assumer une certaine subjectivité un peu comme si je composais la musique d'un film documentaire sur Léo.
Et également de traduire l'humanisme, la gentillesse et l'humour du personnage. »

Concert en partenariat avec : l'Institut Français des Instruments à vent, la Ville de Marseille, son Opéra et le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, le Consulat Général de la République Fédérale d'Allemagne, le Centre franco-allemand de Provence


CONCOURS NATIONAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION

20/01/2015
CONCOURS NATIONAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION

Réservé au scolaires


N° 187 - SPECTACLE VIVANT

03/12/2014
N° 187 - SPECTACLE VIVANT

Une adaptation libre et pluridisciplinaire du Diable en France de Lion Feuchtwanger, écrivain interné au Camp des Milles
Théâtre - Vidéo - Rap - Danses Contemporaines

Tarif : 5 € - Billets en vente sur place - Réservation conseillée : culture@campdesmilles.org
Horaire : 19h30

Yan Gilg, metteur en scène, Cie Mémoires Vives :
« Nous sommes dans un futur, proche ou lointain. Un pouvoir autocratique et totalitaire s'est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins. La haine de l'Autre, le racisme, l'antisémitisme. La déshumanisation des êtres. L'élimination par la sélection. La création et l'exploitation des superflus. L'Homme doit être vidé de son humanité pour en faire une superfluité efficiente, une individualité sans identité, indéfinie, utile et nécessaire à la production et à la consommation. Le Camp des Milles, devenu lieu de mémoire, est ré-ouvert et affecté à l'internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des "inutiles", des "malades" et des "déviants". S'y retrouvent des artistes libres penseurs d'origines et d'horizons divers. Comme d'autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l'art comme outil de résistance et d'humanité. Comme le firent avant eux les "internés" de 1940, victimes de l'indolence administrative, du "je-m'en-foutisme", du Diable en France.»

Spectacle en partenariat avec le Centre socio-culturel Jean-Paul Coste et la Compagnie Mémoires Vives.


1ere édition des Rencontres du Mécénat

25/11/2014
1ere édition des Rencontres du Mécénat

Agissons ensemble !
pour l'Éducation et la Culture

Le Site-mémorial du Camp des Milles a organisé, mardi 25 novembre, sa première grande soirée des mécènes sur la thématique : Agissons ensemble ! Pour l'éducation et la culture.
Réalisée en partenariat avec la Caisse d'Épargne Provence Alpes-Corse, La Provence, l'École de Journalisme et de Communication de Marseille et la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence, cette soirée a rencontré un franc succès avec la présence de plus d'une centaine de chefs d'entreprises de la région.

Parmi les intervenants : Alain Lacroix, Président du Directoire de la Caisse d'Épargne Provence Alpes-Corse, Claude Perrier, Directeur-général délégué du groupe La Provence, Pape Diouf, Président d'Honneur de l'École de Journalisme et de Communication de Marseille, Louis Allocio et Alice Helleboid, respectivement 1er vice-Président la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence et conseillère de cabinet du Président Jacques Pfister.

Ces rencontres ont permis aux entreprises présentes de s'engager sur deux projets majeurs du Site-mémorial, en recherche de financement pour 2015 : la restauration des traces laissées par les internés du Camp des Milles et les actions de sensibilisation pour lutter contre les racismes, l'antisémitisme et les discriminations dans les « zones prioritaires », menées en étroite collaboration avec Mme Marie Lajus, Préfète déléguée à l'Égalité des Chances.

> Lire le discours de M. Alain Lacroix

> Lire l’article de La Provence sur cette soirée


ZOOS HUMAINS, L

21/11/2014 au 12/12/2014
ZOOS HUMAINS, L'INVENTION DU SAUVAGE

Exposition
Conservateurs : Pascal Blanchard et Lilian Thuram ((Président de la Fondation Education contre le Racisme))
Commissaires scientifiques Nanette Snoep (Responsable des collections Histoire au musée du quai Branly) et Pascal Blanchard (spécialiste du fait colonial)
Tout public (collégiens et lycéens en particulier)

Pendant plus d'un siècle (de la Vénus hottentote, en 1810 à la Seconde Guerre mondiale, en 1940), l'industrie de l'exhibition a fasciné plus d'un milliard quatre cents millions de visiteurs et a exhibé entre trente et trente-cinq mille figurants dans le monde entier. Ces exhibitions humaines visent essentiellement à tracer une frontière et une hiérarchie entre prétendus « civilisés » et prétendus « sauvages ». Ce fut aussi, et le plus souvent, le premier contact visuel, la première rencontre, entre l'Autre et Nous. À travers l'exposition itinérante Zoos humains. L'invention du sauvage et la vingtaine de panneaux qui la compose, le Groupe de recherche Achac et la Fondation Lilian Thuram. Éducation contre le racisme, ainsi que tous leurs partenaires, souhaitent expliquer comment se sont installés les préjugés et montre comment ces spectacles, à la fois outil de propagande coloniale, objet scientifique et moyen de divertissement, ont formé le regard porté par l'Occident sur l'Autre.

Entrée gratuite.


COLLOQUE & PROJECTIONS : CINÉMA ET EXIL

20/11/2014 au 21/11/2014
COLLOQUE & PROJECTIONS : CINÉMA ET EXIL

Mitteleuropa - Hollywood (1933-1953) : Entre immigration, fuite et exil : le destin des artistes européens à Hollywood

Colloque proposé par : l’association Hôtel Europa / Golem théâtre et l’association Les 7 portes

En partenariat avec : TELEMME, Le Site-Mémorial du Camp des Milles et France Culture

> Cliquez ici pour télécharger le programme

> Cliquez ici pour feuilleter le programme


JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE AU SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES

20/09/2014 au 21/09/2014
JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE AU SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES

Découvrez un patrimoine caché - Tarif réduit pour tous : 7,5€
Médiations offertes (Heures de départs fixes). Accès gratuit pour : 

 
Plus d’informations : 04 42 39 17 11


EXPOSITION

19/07/2014
EXPOSITION

« SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 »

Depuis le 19 juillet au Site-Mémorial du Camp des Milles :

EXPOSITION« SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 ».
En partenariat avec l'Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE).

Conçue en 2012 à l'occasion des 100 ans de l'OSE, l'exposition retrace le parcours de dix enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale depuis leurs vies d'avant jusqu'à la cassure de la guerre, la séparation d'avec leurs parents, leur périple de refuge en lieux de cache et enfin, à la Libération, leur retour à une vie normale, à jamais transformée.

> Visite gratuite.


EXPOSITION TEMPORAIRE

09/07/2014 au 01/11/2014
EXPOSITION TEMPORAIRE

UNE CICATRICE DANS L'HISTOIRE
RWANDA 1994 > LE GÉNOCIDE DES TUTSI

50 ans après la Shoah, 80 ans après l'Arménie, un autre génocide a ensanglanté le XXe siècle.
Le pari humaniste que l'homme peut apprendre de son passé, au fondement du Site-Mémorial du Camp des Milles, est confronté à une épreuve sanglante.
Après la Shoah, combien ont cru au "plus jamais ça!". En trois mois, d'avril à juillet 1994, près d'un million de Tutsi ont été assassinés au Rwanda. Un nouveau génocide, une nouvelle cicatrice dans l'histoire de l'humanité...

Les mêmes questions se posent alors : comment cela a-t-il été possible ? Comment empêcher que cela se reproduise? Que ferions-nous demain si ? Que transmettre aux générations à venir afin de donner les clés pour comprendre, les repères pour agir ?
L'exposition "Une cicatrice dans l'histoire", organisée dans le cadre des 20 ans du génocide Tutsi au Rwanda présente 20 portraits et témoignages d'hommes et de femmes marqués à jamais dans leur corps et dans leur esprit, mais également des récits d'actes justes comme exemples à suivre d'une humanité résistante au cœur de la folie organisée.

Production :
Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation

 


GOLDEN VANITY - OEUVRE SCENIQUE POUR VOIX D

20/06/2014 au 21/06/2014
GOLDEN VANITY - OEUVRE SCENIQUE POUR VOIX D'ENFANTS AVEC PIANO

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL INTERNATIONAL D'ART LYRIQUE D'AIX-EN-PROVENCE.
Benjamin Britten
Jeune public
Il s'agit d'une œuvre commandée à Britten par les Petits Chanteurs de Vienne. Elle fut créée en 1967 au le Festival d'Aldenburgh. L'histoire est celle d'un jeune mousse, qui sert le Golden Vanity. Il se porte volontaire pour couler un bateau pirate qui menace son navire mais demande en échange à son capitaine la main de sa fille. L'officier accepte le marché. Revenu victorieux, le héros est trahi par son capitaine qui le jette par-dessus bord. Les membres de l'équipage finissent par lui lancer une corde pour lui porter secours. Mais il est trop tard. A travers cette histoire, c'est la question du désir d'appartenance et son corollaire, l'exclusion qui sont évoqués.
Le spectacle sera joué par des enfants dans le cadre de la réalisation d'un projet pédagogique. La mise en scène sera réalisée par Sybille Wilson.

20 juin - 19H
21 juin 2014 – 11H
Entrée gratuite, réservation conseillée au 08 20 922 923 (0,12cts€/min)

Avec les élèves de CM1 et CM2 de l'école Albert Bayet à Gardanne et les élèves de 5e CHAM (classes à horaires aménagés musique) du collège Longchamp à Marseille.
Direction musicale : Anne Périssé dit Préchacq
Mise en scène : Sybille Wilson
Piano : Frédéric Isoletta
Assistant à la mise en scène : Laurent Soffiati


JOURNÉES DES JUSTES À DIEULEFIT

08/06/2014 au 09/06/2014
JOURNÉES DES JUSTES À DIEULEFIT

Une initiative des Commissions Culture et Education et de la Licra-Drôme

Si être juste ce n'est pas être un saint... "Qu'est-ce qu'être juste ? Qu'est-ce qu'être un Juste ?"
Face au sentiment d'impuissance qui nous est renvoyé comme une justification au laisser faire ou au ne rien faire, l'idée est de comprendre ce que furent ces femmes et ces hommes qui, à Dieulefit, protégèrent de la barbarie nazie tous ceux qui venaient y chercher asile. Trois tables rondes aborderont la question sous un angle historique, philosophique et spirituel. Des visites (Musée du protestantisme dauphinois de Poët Laval, Chemin des Artistes réfugiés autour de l'Ecole de Beauvallon), des ateliers pédagogiques et un spectacle de musique et de théâtre viendront compléter cette programmation.

Rendez-vous les 8 et 9 juin prochains à La Halle de Dieulefit. Journées ouvertes à tous ceux qui veulent transmettre cette culture de la résistance.

Plus d'informations, pour vous inscrire ou voir le programme de la journée :
http://www.licra.org/fr/journées-des-justes-à-dieulefit-8-et-9-juin-2014


TEMOIGNAGE DE SIDNEY CHOURAQUI

06/06/2014
TEMOIGNAGE DE SIDNEY CHOURAQUI

COLLEGIENS ET LYCEENS DEVANT LE TEMOIGNAGE DE SIDNEY CHOURAQUI, CO-FONDATEUR DU MEMORIAL, SUR L'EPOPEE DE LA 2EME D.B. DU GENERAL LECLERC DE LA NORMANDIE AU NID D'AIGLE D'HITLER.


CARTA MEMORIA

02/06/2014 au 06/06/2014
CARTA MEMORIA

Spectacle vivant
ORIGAMI KIRIGAMI POP-UP KAMISHIBAÏ…
LA COMPAGNIE CLANDESTINE
Enfants (de 9 à 12 ans)
Memoire, destin, racines, libre arbitre, hasard, origines, choix, conformisme, totalitarisme, resistance.

Spectacle sur le processus de mémoire, mémoire individuelle, mémoire familiale, mémoire collective. A partir des trajectoires de vie, des souvenirs d'avant, des souvenirs d'ailleurs, de l'enfance à la mort, d'un pays à l'autre, nous est révélé comment les nôtres peuvent avoir été des autres, comment les autres peuvent devenir nôtres. Créé par les artistes de la Compagnie Clandestine à partir des lettres de parents d'élèves des écoles primaires des Milles et d'ailleurs, racontant leurs souvenirs, et avec cette science du papier –origami, kirigami, pepakura…- qui leur ouvre les portes des plus jeunes, Carta Memoria plie et déplie devant nous les cartes de la mémoire.
Création à partir d'une résidence d'artistes du programme européen Terres communes.
Conception : Ester Bichucher et Denis Fayollat

Les 2,3,5 et 6 juin : séances réservées aux scolaires (10h et 14h30)


LA NUIT EUROPÉENNE DES MUSEES AU CAMP DES MILLES

17/05/2014
LA NUIT EUROPÉENNE DES MUSEES AU CAMP DES MILLES

Afin de faire découvrir au plus grand nombre ce Musée d'Histoire et des Sciences de l'Homme unique en France, le Site-Mémorial du Camp des Milles sera exceptionnellement ouvert au public jusqu'à 23h lors de la nuit des musées. Des visites accompagnées du parcours muséographique seront assurées par le personnel de la Fondation. Elles se poursuivront par des échanges avec le public dans l'espace librairie.


27/04/2014
JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR DE LA DÉPORTATION

Nous vous prions de bien vouloir trouver une invitation aux cérémonies officielles qui auront lieu le
dimanche 27 avril prochain pour la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation.

Elles se tiendront :

- à 9h30 au Wagon du Souvenir du Camp des Milles, Chemin des Déportés, Les Milles.
- puis à 11h en centre-ville, place des Martyrs de la Résistance.

Nous espérons votre présence à ces cérémonies.

> Cliquez ici pour télécharger l'invitation


15/03/2014
COLLOQUE : CAMPS ET LIEUX D'INTERNEMENT RECEMMENT PATRIMONIALISES A L'EPREUVE DU MULTIPLE

En partenariat avec : le Laboratoire LAMES-MMSH et l'IPAPIC (Groupement d'intérêt scientifique Institutions Patrimoniales et Pratiques Interculturelles).
Séminaire fermé (groupe de recherche et sur réservation).


Cette journée d'étude prend comme thème la question des Camps et lieux d'internement récemment patrimonialisés à l'épreuve du multiple.

Elle s'appuie sur la présentation de trois lieux de mémoire et d'histoire qui rencontrent, selon des modalités différentes, la question du multiple : le Mémorial des Milles, le Musée mémorial de Rivesaltes, le Mémorial Montluc. Il est demandé à chacun des intervenants sollicités travaillant sur les différents sites de raconter l'histoire de la patrimonialisation de ces lieux : Comment ont-ils été transformés en mémoriaux ? Quelles conjonctions d'acteurs, d'événements, de logiques ont pesé dans le processus de patrimonialisation ? A quels débats ont donné lieu les choix de mémoires et d'histoire conduisant à la patrimonialisation actuelle ? Comment aujourd'hui sont prises en compte les autres histoires et mémoires de ces lieux ? Quelles questions cela pose, quelles sont les initiatives ou dispositifs dans et autour de ces lieux qui interrogent, prennent en compte et travaillent le croisement d'histoires et de mémoires en ces lieux ?

Le parti-pris est de composer cette journée à partir de présentations problématisées, orientées par cette trame de questionnement et faisant intervenir, selon les sites, des couples professionnels/ chercheurs (historiens, sociologues, anthropologues)/ associations travaillant sur l'histoire et les mémoires de ces lieux.

Le premier objectif de l'exercice est de dresser un état des lieux des interrogations et des pratiques concernant la façon dont ces lieux de patrimonialisation récente et en partie inachevée se retrouvent à l'épreuve de croisements d'histoires, de mémoires, d'usages.

Le second consiste à faire émerger, par des regards diversifiés portés sur ces expériences, des manières d'approcher les enjeux, les difficultés et les ressources liées à la complexité de ces camps et lieux d'internement et de leurs devenirs patrimoniaux.


FORUM ANNUEL « FEMMES DEBOUT, FEMMES EN RESISTANCE »

08/03/2014
FORUM ANNUEL « FEMMES DEBOUT, FEMMES EN RESISTANCE »

1994-2014 : Commémoration du génocide contre les Tutsi au Rwanda

15h00 : Film : "SHOOTING DOGS "
Basé sur des faits réels. Un film bouleversant fait par ceux qui vécurent le génocide rwandais.

17h00 : Débat
> JEANNE UWIMBABAZI
Rescapée de Nyanza-Kicukiro (l'histoire de Shooting dogs)
> DAFROZA GAUTHIER
Fondatrice du CPCR (Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda) sur la traque des génocidaires du Rwanda

18h00 : Lecture : "Actes Justes"
Histoire d'une femme Tutsi
> GUILA CLARA KESSOUS
Artiste de l' UNESCO pour la paix. Spécialiste de l'art et des droits

> Entrée gratuite. Sur réservation.

> Cliquez ici pour télécharger l'invitation


27/01/2014
Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

Nous vous prions de bien vouloir trouver ici une invitation à la cérémonie officielle régionale qui aura lieu le Lundi 27 janvier 2014

Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah décidée par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Cérémonie officielle régionale, placée sous le Haut Patronage du Président de la République, au Site-Mémorial du Camp des Milles.

> Cliquez ici pour télécharger l'invitation


EXPOSITION TEMPORAIRE : CRÉER POUR RÉSISTER / MAX-POL FOUCHET

07/12/2013 au 02/02/2014
EXPOSITION TEMPORAIRE : CRÉER POUR RÉSISTER / MAX-POL FOUCHET

UN POÈTE DE LA LIBERTÉ

Cette exposition empruntera un chemin chronologique qui permettra au public de découvrir ou de redécouvrir ce poète et homme de média dont toute l'œuvre fut guidée par l'humanisme, la foi en l'art et la littérature et le refus de toutes les tyrannieset de toutes les barbaries.
Ce sont d'abord les années d'apprentissage et d'éveil en Algérie, marquées par une intense activité politique autour de la SFIO puis du groupe Esprit, ainsi que les débuts en poésie et en littérature.
Vient ensuite la période de Fontaine, revue de la "Résistance en pleine lumière" pendant l'Occupation dont Max-Pol Fouchet est le directeur qui publie parmi les textes les plus emblématiques de l'opposition à Vichy et à l'occupant nazi.
C'est enfin l'après-guerre et la place de passeur que Max-Pol Fouchet tient avec, d'une part, ses émissions à la radio et à la télévision et, d'autre part, avec ses voyages à la rencontre des cultures du monde.
Cette exposition présentera des documents exceptionnels comme le manuscrit original de "Liberté" de Paul Eluard que Fontaine publia en juin 1942.

Vernissage : samedi 7 décembre de 14h30 à 21h00
> Cliquez ici pour télécharger l'invitation et le programme de la journée

Commissaire d'exposition: François Vignale

Coproduction : Fondation du Camp des Milles, Association des Amis de Max-Pol Fouchet - www.maxpolfouchet.com


20/09/2013 au 15/12/2013
EXPOSITION TEMPORAIRE : CRÉER POUR RÉSISTER BELLMER, MAX ERNST, SPRINGER, WOLS DES ARTISTES AU CAMP DES MILLES

Aménagé dans une ancienne tuilerie en cessation d'activité, le Camp des Milles devient, à la déclaration de guerre à l'Allemagne, en septembre 1939, un lieu de détention et d'internement. Entre 1939 et 1942, plus de 10 000 personnes y séjournèrent, parmi lesquelles de nombreux artistes ayant fui le IIIe Reich. L'exposition s'intéresse à quatre d'entre eux : Hans Bellmer, Max Ernst, Ferdinand Springer et Wols. En septembre 1939, ces artistes vivaient dans la zone sud, où s'étaient réfugiés de nombreux intellectuels exilés. Les trois premiers s'étaient croisés à Paris avant de se retrouver au Camp des Milles.

L'exposition réunit une cinquantaine d'œuvres des années 1939-1941 ainsi que des documents et des pièces d'archives, pour beaucoup inédits. Elle témoigne de la persistance de l'activité créatrice de ces artistes pendant la guerre.

Si ces années ne constituent pas une césure dans l'œuvre de Hans Bellmer et de Max Ernst, elles marquent en revanche un tournant décisif dans celle de Wols et de Ferdinand Springer.

Commissaire : Juliette Laffon, avec Bernadette Caille pour la partie documentaire.

Coproduction : Fondation du Camp des Milles, Marseille-Provence 2013.


Exposition événement : Ferdinand Springer, un peintre interné au Camp des Milles

13/07/2013 au 08/09/2013
Exposition événement : Ferdinand Springer, un peintre interné au Camp des Milles

Découvrez une centaine d'oeuvres (aquarelles, gravures, peintures…) et documents qui présentent le parcours de l'homme et de l'artiste qu'était Ferdinand Springer au coeur de la tourmente du XXe siècle.

> Vernissage : SAMEDI 13 JUILLET 2013 à 16h30 suivi d'un échange à 18h avec MATHIAS SPRINGER fils de Ferdinand Springer en présence du commissaire de l'exposition ALAIN PAIRE au Site-Mémorial du Camp des Milles. Confirmez votre présence avant le 09 juillet à 12H00 : manon.vaquer@campdesmilles.org.

En novembre 1939, comme les autres Allemands de la région, Ferdinand Springer est interné au Camp des Milles comme un "ennemi potentiel" de la France. C'est pourtant un homme qui pensait simplement trouver dans le sud de la France, et à Grasse en particulier, le lieu propice pour son travail d'artiste. L'internement des "sujets ennemis" est au départ d'un engrenage qui verra finalement le Camp des Milles devenir à l'été 1942, toujours sous autorité française, un des rouages de la machine de mort nazie, Ferdinand Springer achève de comprendre qu'un monde ancien est en train de s'écrouler.

BRUNDIBÀR - HANS KRASA (1899 -1944 mort à Auschwitz)

21/06/2013 au 22/06/2013
BRUNDIBÀR - HANS KRASA (1899 -1944 mort à Auschwitz)

En partenariat avec le Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence .

Opéra pour chœur d'enfants en deux actes
Livret d'Adolf Hoffmeister
Créé le 23 septembre 1943 au camp de concentration de Terezin

ENTRÉE LIBRE. SUR RESERVATION. DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES
Pour réserver : Festival International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence - 0820 922 923 (12 cts €/min)
Brundibár est une fable sur l'expérience de la cruauté, créée au camp de Terezin et dont la dimension symbolique forte a été abordée par le chorégraphe Thierry Thieû Niang et la chef de chœur Anne Perissé avec des enfants des écoles aixoises.


Rencontre - Débat : "Plus jamais ça ! Pour une mémoire vivante et partagée"

14/06/2013
Rencontre - Débat : "Plus jamais ça ! Pour une mémoire vivante et partagée"

Cet événement sera suivi de la projection du film « Faire quelque chose », de Vincent Goubet.

Plus d'infos : Contacter la Mairie de Lambesc


13/05/2013 au 23/05/2013
Cycle exceptionnel consacré au Site-Mémorial du Camp des Milles

Organisé par l'Université Populaire du Pays d'Aix

Intervenants pour la Fondation du Camp des Milles :

Cliquez ici pour télécharger le programme de l'événement.


Journée Nationale du Souvenir de la Déportation

28/04/2013
Journée Nationale du Souvenir de la Déportation

9h30 : Wagon du Souvenir du Camp des Milles, Chemin des Déportés, Les Milles

11h00 : Centre-ville d'Aix-en-Provence, Place des Martyrs de la Résistance


Des Racines & Des Ailes, spéciale MP 2013

27/03/2013
Des Racines & Des Ailes, spéciale MP 2013

Reportage sur le Site-Mémorial du Camp des Milles.


VISITE DE M. OLAF SCHOLZ, MAIRE DE HAMBOURG, AU SITE-MEMORIAL DU CAMP DES MILLES

15/03/2013
VISITE DE M. OLAF SCHOLZ, MAIRE DE HAMBOURG, AU SITE-MEMORIAL DU CAMP DES MILLES


1er forum annuel "FEMMES DEBOUT. FEMMES EN RÉSISTANCES."

08/03/2013
1er forum annuel "FEMMES DEBOUT. FEMMES EN RÉSISTANCES."

ORGANISÉ DANS LE CADRE DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES.

Environ 250 personnes sont venues entendre les témoignages éclairants des invitées de la table ronde organisée pour l'événement :

Mmes, DAFROZA GAUTHIER et BÉATE KLARSFELD (qui sont intervenus sur leurs combats pour traquer des génocidaires du Rwanda et de la Shoah)
et CLAUDIA BOURDIN ( qui a parlé de l'œuvre de "Charlotte Salomon, artiste plasticienne et peintre déportée à Auschwitz ")

La table-ronde fut suivie par la diffusion des films "ROSENSTRASSE" de Margarethe von Trotta (Prix d'interprétation féminine à Venise) et "SOPHIE SCHOLL, les derniers jours" de Marc Rothemund (2 Ours d'argent à Berlin - 3 récompenses à l'European Film Award).

Le succès de cette Journée encourage la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education à souhaiter que ce Forum soit le premier de beaucoup d'autres dans le Site-Mémorial.


Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah

27/01/2013
Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de la Shoah


SPECTACLE VIVANT : N° 187

00/00/0000
SPECTACLE VIVANT : N° 187

Une adaptation libre et pluridisciplinaire du Diable en France de Lion Feuchtwanger, écrivain interné au Camp des Milles /// Théâtre - Vidéo - Rap – Slam - Danses Contemporaines

« Nous sommes dans un futur, proche ou lointain. Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins.

La haine de l’Autre, le racisme, l’antisémitisme. La déshumanisation des êtres. L’élimination par la sélection. La création et l’exploitation des superflus.

 L’Homme doit être vidé de son humanité pour en faire une superfluité efficiente, une individualité sans identité, indéfinie, utile et nécessaire à la production et à la consommation. Le Camp des Milles, devenu lieu de mémoire, est ré-ouvert et affecté à l’internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des “inutiles”, des “malades” et des “déviants”.

 S’y retrouvent des artistes libres penseurs d’origines et d’horizons divers. Comme d’autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l’art comme outil de résistance et d’humanité.

Comme le firent avant eux les “internés” de 1940, victimes de l’indolence administrative, du “je-m’en-foutisme”, du Diable en France.»

Dates :Mercredi 22 mars –

14h30 : scolaires

19h30 : Tous publics

Vendredi 24 mars –

14h30 : scolaires

19h30 : Tous publics

 Tarif : 5 €

Réservation conseillée : cultures@cscjeanpaulcoste.com

À PROPOS DU SPECTACLE : 

Yan Gilg, metteur en scène, Cie Mémoires Vives :

Spectacle en partenariat avec le Centre socio-culturel Jean-Paul Coste et la Compagnie Mémoires Vives.




Exposition permanente

Réalisée par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France.







Faites un Don !


Face aux extrémismes identitaires...
Votre arme pédagogique pour agir !

Pour résister à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme

PRIX SELIGMANN
Contre le racisme, l’injustice et l’intolérance
Décerné par la Chancellerie des Universités de Paris



08 OCTOBRE 2015 / VISITE DE M.FRANÇOIS HOLLANDE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

> Voir la vidéo du discours du Président
> Lire le communiqué
> Lire le manifeste de la Chaire Unesco
> Lire le discours de M. François Hollande, Président de la République et celui de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO
> Voir les photos de la journée