CONFERENCE-DEBAT

 MERCREDI 21 SEPTEMBRE - 19h

LE FANTÔME DE PÉTAIN, Philippe COLLIN

Edition Flammarion

En présence de Philippe Collin. Suivi d’une dédicace.

Cet été, les auditeurs de France Inter ont pu découvrir le podcast à succès « Le fantôme de Philippe Pétain » en 10 épisodes qui a ensuite donné lieu à un livre édité par Flammarion et co-édité par France Inter.

En interrogeant douze des historiens spécialistes de cette période, Philippe Collin tente de répondre à des questions qui hantent toujours la société française.  Est-ce réellement tout un peuple qui s’est-il livré à un seul homme en juin 1940 ? Est-ce la faiblesse des hommes au pouvoir dans l’entre-deux-guerres qui lui a-t-elle été si propice ? Quelle France a pactisé avec l’Allemagne nazie ? De quoi Pétain est-il le nom ? Faut-il craindre son « fantôme » ?

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 80ème anniversaire des déportations du camp des Milles de l’été 1942, et sera suivie d’un échange entre Philippe Collin et l’historien Robert Mencherini, membre du conseil scientifique de la Fondation du camp des Milles. Ainsi que d’une séance de dédicace.

 

Entrée libre, inscription recommandée

 

 

LES EXPOSITIONS                                                                                     Entrée libre

 

Exposition temporaire du 19/07 au 30/09

 

Fragments ou la transmission de la mémoire de la Shoah - Stéphane Brunel     

L'exposition de l'artiste et universitaire Stéphane Brunel comprend un ensemble de sculptures et de peintures qui évoquent différents aspects de la Shoah – la déshumanisation, la « technicité » dévoyée, servante à l'extermination – mais aussi, le devoir de transmission. 

Public : Tout public

 

Les expositions permanentes – toute l'année

 

«  1942-1944 : 11.400 enfants juifs déportés de France à Auschwitz » par Serge Klarsfeld et l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France. Cette grande exposition nationale est le fruit des recherches d'une vie entière consacrée par Serge Klarsfeld aux déportés de France victimes de la Shoah.

 

 « Du Camp des Milles à Auschwitz, l'engrenage vers l'abîme » rend un visage aux déportés

L'exposition restitue des destins, les histoires familiales, mais aussi personnelles, et rappelle que les déportés n'étaient pas que des nombres, que ces victimes innocentes de la barbarie nazie et de celle de Vichy étaient des êtres de chair et de sang, qu'ils ont eu une histoire, une famille, un métier, une vie, celle arrachée par l'horreur de la Shoah.

 

 « SAUVER LES ENFANTS : 1938-1945 ». OSE

Sur des colonnes disposées dans la salle principale, le destin de dix de ces centaines d'enfants sauvés par l'Organisation de Secours aux Enfants (OSE). Fondée en octobre 1912 en Russie pour venir en aide aux populations juives, l'OSE s'installe aussi dans les pays d'Europe. Chassée d'Allemagne par le nazisme, elle s'implante en France et, pendant l'Occupation, met en place un réseau de sauvetage clandestin qui a pour mot d'ordre « sauvez les enfants ».

 

« La Salle des Peintures murales »

Ancien réfectoire des gardiens durant les périodes d'internement et de déportation, il conserve d'immenses peintures murales colorées et humoristiques réalisées par les artistes internés. 

 

 

Horaires & tarifs :

Entrée : tous les jours de 10h-19h (dernière entrée 17h30)

Tarif plein : 9,50 € Tarif réduit : 7,50 € - enfants -9 ans : gratuit

Visites guidées : les samedis et dimanches, départs à 10h30 et 14h30

14,50€ (Plein tarif), 12,50€ (Tarif réduit)

Visites guidées + ateliers pour enfants et adolescents : départ à 14h30 - 15,50€

 

 

Réserver une visite

 

 

EXPOSITION TEMPORAIRE

Fragments ou la transmission de la mémoire de la Shoah

Du 19 juillet au 30 septembre 2022

 

Affiche de l'exposition Fragments ou la transmission de la mémoire de la Shoah  au Site-mémorial du Camp des Milles

 


L'exposition Fragments ou la transmission de la mémoire de la Shoah de Stéphane Brunel est présentée du 19 juillet au 30 septembre 2022 au Site-mémorial di Camp des Milles.

"Fragments est une invitation à prendre un moment dans nos vies agitées et multiples. Prendre un moment, prendre le temps, ce n’est pas si simple. Cela demande un effort, à la fois physique et intellectuel. S’arrêter un temps pour se poser des questions, s’interroger sur notre place dans la transmission de la Mémoire de la Shoah. Voilà ce que l’auteur de ces compositions fragmentaires propose. Ce génocide n’est pas arrivé du jour au lendemain. Tout cela procède d’une longue maturation. C’est un engendrement qui ne survient pas par hasard. Comment faire pour que cela ne se reproduise pas, comment repérer les signes prédictifs, les signaux faibles, d’un possible recommencement ? Cette exposition n’apporte pas de réponses, elle essaie simplement de remettre en évidence des éléments de notre mémoire oubliée. Pour ce faire, l’auteur propose des constructions qui, en elles-mêmes, portent les structures intellectuelles et mentales de cette catastrophe. Vous faites tous partie des vecteurs potentiels de la transmission de cette mémoire. Comment ferons-nous lorsque les témoins vivants auront disparu définitivement ? Beaucoup d’autres questions restent sans réponses.

Pour terminer cette rapide présentation, il est important d’aborder cette exposition en ayant une posture intellectuelle simple pour une meilleure compréhension historique de cette catastrophe. L’histoire de cette déréliction ne peut rester moralisante, elle ne peut être inquisitoriale et enfin elle ne peut se résoudre à la seule émotion.

Cette exposition se veut un lieu d’échanges dans le respect des valeurs qui font ce que nous sommes : des femmes et des hommes libres, égaux dans la Fraternité."

Stéphane Brunel PhD

Infos pratiques :
Tous publics - Entrée libre



SÉLECTION AUGMENTÉE DE NOS RESSOURCES CULTURELLES ET CITOYENNES



Pour les jeunes et les moins jeunes










L’humour comme antidote : contre la faim, contre le racisme qui sépare.
Peinture murale dessinée par Karl Bodek, interné au camp des Milles d’où il fut déporté à Auschwitz.



Je suis convaincu que le Camp des Milles sera un lieu important, très important pour les siècles à venir.

Elie Wiesel
Prix Nobel de la Paix

Devant la pandémie, le Site-mémorial du Camp des Milles a dû fermer ses portes et reporter ses actions hors les murs jusqu’à nouvel ordre.

Nos pensées se tournent d’abord vers les victimes et leurs proches, mais aussi vers tous ceux qui font courageusement leur devoir, les soignants en première ligne. Ils rappellent la force de l’humain dans l’homme et doivent être remerciés pour cela aussi.

Les autres sont confinés, comme nous-mêmes, et nous savons que beaucoup souhaitent mettre à profit ce temps suspendu et parfois difficile pour se tourner vers la culture.

Nous avons donc décidé de rester présents, certes à distance, et de partager très librement une sélection de nos ressources culturelles, scientifiques et citoyennes. Nous les proposons bien sûr aux presque 800 000 visiteurs qui ont déjà marqué leur intérêt pour notre Site-mémorial mais aussi à tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion de découvrir ce haut-lieu de mémoire et ses activités.

Dans ces pages spéciales, peintures, dessins, visites virtuelles, biographies, vidéos, chansons, outils pédagogiques, contenus scientifiques ...sont présentés aux jeunes et aux moins jeunes, aux enfants et à leurs parents, et un espace est dédié aux enseignants et à tous les éducateurs.
Ces ressources seront régulièrement complétées et enrichies.


Une des nombreuses traces fragiles retrouvées sur les murs du Camp des Milles
1/ DECOUVRONS LE SITE-MEMORIAL DU CAMP DES MILLES
2/ ART ET CULTURE
3/ COMMENT APPRENDRE DU PASSÉ ?
4/ CONVERGENCES ENTRE GÉNOCIDES
5/ LE COIN DES ENFANTS ET DES PARENTS
6/ LE COIN DES JEUNES
7/ LE COIN DES ENSEIGNANTS ET DES ÉDUCATEURS